Migennes, sur de bons rails

  • Migennes, sur de bons rails
    Migennes, sur de bons rails
Publié le , mis à jour

Migennes, le seul club de l’Yonne à possèder une section féminine s’appuie sur trois équipes qui doivent lui permettre de renouer avec le succès.

Les premiers rebonds ovales à Migennes datent de 1965. S’appuyant sur quelques Méridionaux travaillant au fameux dépôt de la SNCF de Laroche-Migennes, le club progressera pour atteindre la troisième division dans les années 1990. Revenus en championnat régional, les Cheminots peuvent s’enorgueillir d’un titre de vice-champion de France Honneur en 2007. Quant aux féminines, « Les Locos », en référence au fameux nœud ferroviaire passé, elles sont portées sur les fonts baptismaux en 2002. Une belle dynamique les a conduits en Fédérale 2, une division dans laquelle elles joueront un rôle intéressant jusqu’en 2009. En 2011, elles glissent en Fédérale 3 et deviennent championnes de France à VII.

Hélas, ce sera leur chant du cygne car, faute d’effectif, la section se met en sommeil. En 2014, sous la houlette de Bastien Godard, le club du président Luc Gorce crée un pôle féminin. Pascal Delanoë devient le manager de la structure sportive féminine, qui dénombre à ce jour trois équipes : les moins de 15 ans, entraînées par Guillaume Cerveau et Cédric Goze, les moins de 18 ans, dirigés par Stéphanie Gallot et Christophe Didier, et enfin un groupe senior coaché par Pascal Delanoë.

Trois équipes

Aujourd’hui, le seul club féminin de l’Yonne veut construire sur la durée et préparer l’avenir. En ce sens, Pascal Delanoë veut s’appuyer sur de bonnes fondations pour retrouver le lustre d’antan. « Il y a environ deux cents clubs de rugby féminin en France, quarante seulement ont trois équipes et nous en faisons partie. L’entraînement a repris fin août, quelques jours après la fin des JO, où beaucoup ont pu découvrir le rugby féminin à VII. On veut réunir des pratiquantes du Migennois, du Jovinien et de l’Auxerrois. L’objectif à terme étant de retrouver notre niveau passé. »

Par Bernard Rolland

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?