Machado, il ouvre une porte à Doucet

  • Machado, il ouvre une porte à Doucet Machado, il ouvre une porte à Doucet
    Machado, il ouvre une porte à Doucet
Publié le , mis à jour

José Machado, président d’un petit club, élu parisien et membre du comité départemental du 75, s’est déclaré en faveur d’Alain Doucet pour les élections fédérales. Il bat la campagne.

Alain Doucet, le « troisième homme » de la campagne pour les élections fédérales, était le seul candidat non représenté par des soutiens officiels sur l’Ile-de-France, le plus grand comité hexagonal. Cette erreur a été réparée. Depuis la semaine dernière, José Machado, le président du club du Porc, s’est déclaré. Élu du comité de Paris sur la liste de Peter Macnaughton, lors du pataquès de l’élection départementale contestée sans succès au CNOSF par l’opposant pro Laporte Stéphane Espa, José Machado a pris son indépendance intellectuelle sur le plan national dans ce territoire favorable à Pierre Camou : « J’avais sollicité tous les candidats sur la question du rapport avec la FFSE. Alain Doucet est le seul qui avait accepté de discuter de la problématique. Nous nous sommes rencontrés là-dessus. J’ai apprécié ses idées. »

« D’autres soutiens se déclareront »

À Paris, la problématique de la Fédération française du sport d’entreprise est devenue une donnée importante. La section rugby de cette fédération nationale a été créée récemment, et en très peu de temps, a siphonné le réservoir de licenciés du rugby loisir francilien traditionnel et ses compétitions du samedi. Le prix très bas de ses licences, et la légèreté de son processus administratif, ont séduit les groupes de joueurs autonomes qui veulent jouer sans contrainte. Elle est décriée par tous ceux qui dénoncent son opportunisme. Elle ne forme aucun joueur, puisqu’il n’existe pas d’école de rugby FFSE. Elle ne développe aucune politique. Elle cueille les fruits du travail des clubs en séduisant des licenciés volages. Rapidement, elle a passé le cap des 3 000 membres. De ce strict point de vue, face à la FFR toute puissante qui détient la délégation de service public auprès du ministère, ses équipes ont acquis peu à peu une petite légitimité auprès des municipalités pour négocier des créneaux horaires d’occupation des terrains. Cette question de la répartition des créneaux horaires insuffisants pour contenter toutes les demandes, est une donnée de politique centrale dans la capitale. « Je pense qu’il ne faut pas faire la guerre à la FFSE, dit José Machado. Cette Fédération a été capable de proposer une souplesse de cadre à ceux qui l’ont rejointe. Elle a répondu à une forme d’attente. La Fédération doit créer une passerelle avec elle pour trouver un terrain d’entente. Doucet pense comme moi. » Il est donc rentré dans l’équipe de campagne de l’ancien secrétaire général de la Fédération.

La semaine dernière, il officialisait sa position dans un courrier envoyé d’abord à ceux de sa connaissance. Jeudi dans la foulée, il prenait le train pour Lyon pour épauler son candidat dans le cadre de sa rencontre avec les clubs du Rhônes-Alpes. La responsabilité de cette démarche est importante puisque le Bigourdan Alain Doucet constatait lui-même quand il évoquait ses déplacements, son manque de popularité dans les comités du Nord de la France. « Je pense qu’il a réussi peu à peu à façonner sa stature de présidentiable. Nous allons maintenant parler plus précisément de son programme, explique Machado, qui dit pouvoir compter sur des relais en Ile-de-France, qui se déclareront le moment venu ». Sur le territoire francilien, le président du Porc organisera les rencontres entre son candidat et les présidents des clubs, et tentera de diffuser ses idées. L’opposition au grand stade, la nécessaire répartition des richesses entre les clubs, qui doivent pouvoir profiter des bénéfices générés par la locomotive XV de France, la simplification de la vie administrative, et le vote décentralisé : Alain Doucet a trouvé en José Machado le relais de ses idées pour l’Ile-de-France.

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?