Pays Sud Toulousain, l’union fait la force

  • Pays Sud Toulousain, l’union fait la force
    Pays Sud Toulousain, l’union fait la force
Publié le , mis à jour

Ce club intercommunal, leader de la poule 2, étonne avec, en prime, une invincibilité totale.

Le lundi matin, à la lecture des résultats dominicaux, dans la rubrique Fédérale 1 féminine, le nom d’un club interpelle : celui de Pays Sud toulousain Fémina Rugby. à l’origine de cette structure, la section du Fousseret (Haute-Garonne) qui, il y a une poignée d’années, a posé la première pierre. Désormais, l’association a grandi et elle est devenue un club intercommunal regroupant quatre-vingt-dix-neuf communes ainsi que les communautés de communes du Savès, Volvestre et Comminges. Cette dernière évolue en Fédérale 1 et compte trente-trois licenciées seniors ainsi qu’une formation cadette en entente avec Lombez-Samatan.

La saison passée, l’équipe fanion, coachée par Jérôme Audoubert, Jean-Pierre Lurde et managée par Stéphane Laporte, s’était déjà illustrée jusqu’en huitièmes de finale face à Bruges-Blanquefort. En ce début de saison, les résultats sont particulièrement brillants (aucune défaite en quatre rencontres). à domicile, elles ont respectivement pris le meilleur sur Saint-Mandrier (36-0), Pau (12-8) et se sont exportées avec succès à Velleron (8-0) et à Chambéry (3-0). à ce jour, Pays Sud toulousain est tête de gondole de sa poule devant des formations chevronnées telles que Gaillac et Narbonne.

La tête sur les épaules

De tels résultats pourraient laisser place à une ambition bien légitime, celle d’une accession en Armelle-Auclair. Un projet qui, selon le président Francis Cabal, n’est pas encore à l’ordre du jour. « Pour le moment, les résultats sont encourageants et comblent l’ensemble du club. En revanche, il faut être réalistes car nous n’avons pas encore rencontré les cadors de la poule comme Gaillac ou Narbonne. Honnêtement, la montée en Armelle-Auclair n’est pas raisonnable. Nous sommes un club jeune, nous devons encore nous structurer. Une promotion passe aussi par une augmentation du budget. Pour le moment, concentrons-nous sur cette saison et essayons d’arracher la qualification, ce qui est plus conforme à nos ambitions. » Voilà un club qui a la tête sur les épaules. Tel l’oiseau qui, petit à petit, fait son nid.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?