Les Montpelliérains rois du suspens !

  • Les Montpelliérains rois du suspens !
    Les Montpelliérains rois du suspens !
Publié le , mis à jour

Au terme d'un match irrespirable, les Montpelliérains sont venus à bout du LOU (25-20) Pourtant, une semaine après leur démonstration de force face au RCT (victoire 27-13), les Lyonnais sont passés à deux doigts de gâcher le trentième anniversaire du MHR.

Montpellier 25 – 20 Lyon (MT 12-10)

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

 

Résumé de la rencontre

Deux semaines après leur incroyable finish face aux Rochelais, les Montpelliérains sont une nouvelle fois passés à deux doigts de la correctionnelle face au LOU. Pour le trentième anniversaire du club, les Héraultais avaient à cœur de marquer leurs adversaires, mais que ce fut difficile. Face à des Lyonnais imprenables en conquête (en touche comme en mêlée), les joueurs de Jake White ont eu tout le mal du monde à trouver le chemin du succès. Pris à la gorge en première période, les Montpelliérains encaisseront deux essais, avant de sortir la tête de l'eau. Si dans un premier temps ils ne trouveront pas la clé du verrou rhodanien, ils s'appuieront sur les charges de François Steyn et Pierre Spies, ainsi que la botte de Demetri Catrakilis pour prendre le score. Longtemps menés, les joueurs du MHR rentreront finalement aux vestiaires avec un avantage de deux points (12-10). La seconde période ? Un va-et-vient irrespirable. D'un côté des Lyonnais outsiders, qui venaient créer l'exploit à l'Altrad Stadium, de l'autre des Montpelliérains qui n'avaient pas le droit à l'échec. Et si Talasina Tuifu'a pensait donner un avantage décisif au LOU en franchissant la ligne d'en-but à la 71e minute, les Héraultais répondront immédiatement par Joffrey Michel (75e). 25-20, il reste cinq minutes à jouer. C'est en tout cas ce qu'imagineaient les trente acteurs. Car jamais résignés, les joueurs de Pierre Mignoni imposeront une nouvelle séance aux Montpelliérrains. Les coéquipiers de Fulgence Ouedraogo devront attendre la 85è minute (voir tournant de la rencontre) pour que l'arbitre de la rencontre les libère. Le bonus défensif semble presque anecdotique pour les Lyonnais qui, lors des cinq minutes additionnelles, espéraient voir Monsieur Brousset aller entre les perches.

 

Le tournant de la rencontre - Le retour de Jannie du Plessis

Qui aurait cru que les Lyonnais bousculeraient ainsi les Montpelliérains ? Pire encore, les joueurs de Pierre Mignoni auraient pu rentrer à Lyon bonus offensif en poche. Pour cela, il aurait fallu que l'arbitre de la rencontre leur accorde un essai de pénalité. Dans le sillage d'une mêlée ultradominatrice, les Rhodaniens pousseront les Héraultais dans leurs derniers retranchements. Installés dans les quinze mètres adverses de la 77e à la 85è minute, les coéquipiers de Nicolas Durand marcheront sur des Montpélliérains qui plieront mais ne rompront pas. Les deux cartons jaunes, les pénalités à tout va et les changements pour éviter la carence ne convaincront pas Monsieur Brousset. Le coup de grâce ? Le retour sur la pelouse de Jannie du Plessis qui (alors que sa mêlée prenait l'eau de toutes parts) réequilibra son pack, offrant par la même occasion la victoire au MHR, au bout du suspens.

 

Le joueur de la rencontre - Timoci Nagusa

Bouillant sur Twitter plus tôt dans la semaine, Timoci Nagusa était forcément attendu pour son retour à l'Altrad Stadium. Résultat ? Le Fidjien a montré une envie débordante, mais n'a pas fait de différence tout au long de la rencontre. Pire encore, l'ailier du MHR aurait, à deux reprises, pu coûter très cher à son équipe. C'est d'abord d'une touche rapidement jouée que Timoci Nagusa, offrira une occasion aux Lyonnais (23e). Sa passe mal maîtrisée débouchera sur un contre de soixante mètres. Quelques minutes plus tard, "Jim" ne lâchera pas un joueur au sol et écopera d'un carton jaune. Moment choisi par le LOU pour accélérer et inscrire le deuxième essai de la rencontre. Et si finalement, les Montpelliérains remporteront cette rencontre, le retour de Nagusa à l'Altrad Stadium est à vite oublier.

 

Les meilleurs

Catrakilis, O'Connor, Steyn, Spies, Du Plessis ; Lambey, Fearns, Puricelli, Durand, Paea.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?