Toulon s'accroche au bon wagon

  • Toulon s'accroche au bon wagon
    Toulon s'accroche au bon wagon
Publié le , mis à jour

En disposant du Stade Français (31-12) ce dimanche soir, Toulon reprend la troisième place du championnat et reste à trois points de La Rochelle. Il n'a manqué que le bonus offensif au RCT.

Le résumé du match :

Quel spectacle ! Ce Toulon – Stade Français nous a offert une pléïade d'essais, du jeu et un scénario de match fou. Dans un premier temps, le public de Mayol a cru assister durant 80 minutes à une balade de ses protégés. Avec trois essais de Bastareaud (5e), Chiocci (19e) et Gill (24e) en moins de vingt-cinq minutes, le RCT semblait parti pour une large victoire en menant 21-0. Mais dès le retour du Stade Français à 15 contre 15 (Danty avait pris un carton jaune dix minutes plus tôt), le Stade Français a produit du beau rugby et a totalement relancé le match sur des superbes essais de Plisson (29e) et Ratini (37e). A la pause, le RCT ne menait finalement que 21-12.

La seconde période moins spectaculaire se résumait à une succession de maladresse et de pénalités des deux côtés. Résultat, une pénalité de Bernard pour creuser l'écart (24-12, 54e) puis il a fallu attendre la 64e minute avant de voir une action de classe digne de la première période. Grâce à un petit coup de pied par dessus de Pierre Bernard c'est Ma'a Nonu qui est venu aplatir pour sceller la victoire toulonnaise (31-12). Ne restait plus qu'à aller chercher le bonus offensif. Mais celui-ci ne viendra pas malgré une dernière passe sublime de Bernard au pied mais Muller a laissé échapper le ballon à un mètre de la ligne.

 

Le fait du match : cinq essais en une mi-temps

Après 25 minutes, on aurait pensé que cinq essais soient inscrits par les toulonnais (ils avaient déjà franchi à trois reprises la ligne d'en-but). Mais finalement à la pause, les cinq essais ont bien été inscrit mais deux étaient l'oeuvre du Stade Français. Une première mi-temps de jeu et de spectacle où les acteurs des deux équipes nous ont régalé.

 

L'essai du match : Ratini (37e)

Après une superbe percée de Clément Daguin, le ballon ressort jusqu'à Jules Plisson. L'international français tente une passe sautée jusqu'à Hugo Bonneval qui n'ayant pas le temps de contrôler le cuir décide de tenter une claquette qui arrive dans le mains de Ratini. Le Fidjien n'a plus qu'à accélérer pour aplatir dans l'en-but toulonnais. Pour l'anecdote, Ratini se blessera sur son accélération (claquage).

 

Les meilleurs :

Bastareaud, Nonu, Mitchell, Bernard, Gill, Taofifenua pour Toulon

Plisson, Daguin pour le Stade Français

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?