Laïrle : "On doit repartir sur une nouvelle dynamique"

  • Laïrle : "On doit repartir sur une nouvelle dynamique"
    Laïrle : "On doit repartir sur une nouvelle dynamique"
Publié le

Le manager de Soyaux-Angoulême, Julien Laïrle, revient sur les dernières prestations de son équipe et se projete sur la rencontre face à Mont-de-Marsan, ce vendredi soir.

En conférence de presse mercredi après-midi, Julien Laïrle est revenu sur le début de ce championnat avant d’envisager ce nouveau bloc de cinq matches.

« Par rapport à nos objectifs, confie-t-il, sur cette deuxième période où nous avions trois déplacements, on est passé deux fois à côté à l’extérieur. A Carcassonne d’abord où on aurait dû l’emporter et à Albi où l’on aurait pu prendre un point de bonus défensif. Et puis, poursuit-il, nos statistiques ne sont pas flatteuses avec notamment une avant-dernière place dans le secteur offensif. Alors, certes on est en progression dans ce secteur de jeu, mais on manque cruellement d’efficacité ».

Et pour y remédier, les charentais ont profité de la coupure pour déjà prendre un peu de vacances et ensuite effectuer un stage de trois jours à Royan pour se remettre à niveau.

« Ça nous a permis, explique le manager général, de faire un bilan à partir de vidéos et de se retrouver après une coupure. On doit repartir sur une nouvelle dynamique. Lors des cinq derniers matches, on a marqué six essais malgré nos occasions mais on en a encaissé neuf. Sans s’être tiré une balle dans le pied, on ne s’est pas non plus donné de joker ».

Maintenant place à Mont-de-Marsan. « On s’est d’abord focalisé sur nous, explique le coach sans chercher à se projeter sur l’adversaire. Le déplacement on l’a préparé à partir de mardi en essayant de retenir la leçon d’Albi à savoir jouer moins petit bras ».

« On va jouer une grosse équipe, constate-t-il, dotée d’une bonne conquête et surtout qui est en confiance notamment après sa victoire à Béziers. Mais on a quand même envie d’aller faire une perf ».

Rééditer le coup de Biarritz serait l’idéal pour les charentais. Comme le constate l’ex- montois et talonneur angoumoisin Victor Paquet, « dans ce championnat de Pro D2, il faut prendre conscience que tout le monde peut gagner partout. On sait que l’on doit corriger des choses individuellement et collectivement, notamment dans le domaine de la touche, mais mentalement et physiquement on est prêts. On sait aussi que Mont-de-Marsan joue le haut du tableau et qu’ils ont d’énormes capacités. Mais ils ont aussi des failles. A nous de les exploiter ».

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?