Toulon : A chaque doublon son challenge

  • Toulon : A chaque doublon son challenge
    Toulon : A chaque doublon son challenge
Publié le , mis à jour

Victorieux avec la manière (mais sans le bonus) face au Stade français, les Toulonnais ont négocié le premier doublon sans trop laisser de plumes. Mais comme chaque week-end en période internationale, les compteurs sont remis à zéro pour un déplacement, on ne peut plus périlleux du côté de Castres.

Comme la grande majorité des clubs de l'élite (et certains même de ProD2), Toulon est touché par de nombreuses absences en périodes internationales. Ce sont en tout et pour tout une dizaine de Rouge et Noir, et pas des moindres, qui ne répondent plus à l'appel depuis le week-end dernier. Dans le désordre : Bryan Habana, Xavier Chiocci, Guilhem Guirado, Mamuka Gorgodze, Charles Ollivon, Samu Manoa, Levan Chilachava, Badri Alkhazashvili, Manasa Saulo ou encore Leigh Halfpenny. Une liste exhaustive à laquelle il faut également ajouter les blessés de longue date : Anthony Méric, Matt Carraro, Juanne Smith, Vincent Clerc, Matt Giteau et Josua Tuisova. Voici qui place le contexte dans lequel les Toulonnais vont enchaîner une deuxième rencontre, après la réception du Stade français, négociée avec beaucoup de maîtrise (31-12) mais pas bonifiée. A Castres, les Toulonnais ont donc un nouveau défi à relever. Les absents ? « On fait avec, affirme Mike Ford. On savait d’avance qu’il allait nous manquer des joueurs, mais moi, je me focalise sur les présents ». 'D'un naturel optimiste, le nouveau manager du RCT ne veut donc pas prendre les doublons internationaux comme excuse.

 

Coup de jeunes sur la rade

D'autant plus que l'ancien manager de Bath est intimement convaincu que ces périodes internationales permettent de découvrir de jeunes talents. Face au Stade français, pas moins de sept Toulonnais étaient âgés de 24 ans ou moins. Mieux encore, deux d'entre eux faisaient leur première feuille de match de la saison. Gregory Annetta, troisième ligne aile de 21 ans, qui avait déjà fait trois apparitions la saison passée, et Emerick Setiano, pilier droit de 20 ans, qui découvrait le Top14 par la même occasion. Une joie immense pour ce grand espoir, faisant notamment partie de la Liste de Développement de Guy Novès. « Je suis vraiment content d’intégrer le groupe. C’est la troisième année que je suis ici et ça fait deux ans que je pense à l’équipe première. Le week-end dernier ça s’est bien passé, et j’espère que ça va continuer. Malgré tout, j’ai toujours une petite pression en entrant, car il ne faut pas que je m’enflamme en essayant de traverser le terrain. » Ce groupe rajeuni suffira-t-il pour inquiéter des Castrais, cornaqués par Christophe Urios, en pleine bourre depuis le début de saison ? « Castres, c'est très costaud, mais je pense qu’on a ce qu’il faut pour les battre, confirme le jeune gaucher. Nous avons beaucoup d'absents, mais j’ai confiance en l’équipe. Nous avons mis de l’intensité à l’entraînement et il faudra essayer de les avoir sur cela. Je pense que ça va beaucoup jouer devant, car ils ont un gros pack. » A 23 ans, et alors qu'il se considère encore comme parmi les « jeunes » du RCT, Anthony Etrillard voit ce déplacement à Castres comme un match piège. « Ce sera un gros match pour nous. Le CO ne perd pas de joueurs malgré les tests-matchs. De plus affronter Toulon est toujours une motivation supérieure pour nos adversaires. A chaque fois qu'ils jouent contre le RCT, s'ils peuvent s'accrocher jusqu'à la dernière minute ils s'accrochent. C'est comme ça, on est prévenus ». Avant la trêve internationale, particulièrement attendue sur la rade, les Rouge et Noir tenteront donc d'optimiser ce déplacement dans le Tarn, où ils seront attendus de pied ferme. Cette rencontre offrira également une nouvelle (dernière?) occasion de briller pour la jeune garde toulonnaise, avant le retour aux affaires des internationaux. 

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti, à Toulon

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?