Aguillon : « Ne pas se croire en vacances trop tôt »

  • Aguillon : « Ne pas se croire en vacances trop tôt »
    Aguillon : « Ne pas se croire en vacances trop tôt »
Publié le

Le centre rochelais de 29 ans, Pierre Aguillon, a fait son retour sur la pelouse dimanche lors du choc face au Stade Toulousain. Il évoque, le prochain match face à l'UBB samedi, lui qui va fouler le terrain de Chaban Delmas deux fois d'affilée. Une avec son club, une autre avec les Barbarians.

Pierre, cela faisait quelque temps que nous ne vous avions pas vu sur un terrain, comment s'est passé la reprise ?

Je suis très content de revenir dans le groupe et de revenir sur le terrain. J'étais en délicatesse avec mes adducteurs et par la suite j'ai le mollet qui a lâché. Aujourd'hui, ça va mieux. J'ai retrouvé le terrain après cinq semaines, j'étais impatient.

 

Êtes-vous satisfait de l'attitude du club cette année ?

En plus du supplément d'âme, on a un vrai supplément de réussite. L'année dernière, nous avons couru après une victoire à l'extérieur, ou alors nous en étions très proches. Cette année, nous avons eu très vite des résultats positifs, notamment sur les deux matchs amicaux, et cela nous a mis sur les bons rails. Ensuite pour la première journée de championnat on reçoit Clermont, qui nous avait largement battus l'année dernière, et cette année on fait match nul face à eux. Nous sommes restés dans une dynamique positive. Par la suite, on enchaîne deux victoires à l'extérieur (Grenoble et Castres). Nous avons donc globalement fait un bon début de saison. 

 

Vous parliez de victoire à l'extérieur, samedi face à Bordeaux cela risque d'être compliqué pour vous.

Tous les matchs sont accrochés. A Bordeaux, il y a une histoire particulière. Ce match peut être comparé à un derby, mais il faut que l'on reste sur notre ligne de conduite depuis le début de la saison et prendre ce qu'il y a à prendre.

 

Ce match face à Bordeaux sera le seizième d'affilé, avez-vous déjà connu une si longue période de jeu ?

Oui quand j'étais à Auch, on faisait onze matchs amicaux avant d'entamer la saison (rires). Plus sérieusement, il y a eu une semaine en Top 14 où l'on avait quasiment enchaîné 17 matchs d'affilée, c'est très long c'est vrai. Mais après ce match à Bordeaux, nous avons une semaine de vacances, et il ne va pas falloir se croire en vacances trop tôt. Ce serait une grave erreur que de ne pas jouer ce match à 100%.

 

Une déclaration au sujet d'Uini Atonio et de Kévin Gourdon qui sont dans le XV titulaire pour affronter l'Australie samedi soir ? 

Je suis très ravi pour eux. Davantage peut être pour Uini qui a subi quelques critiques dans la presse au sujet de sa tenue en mêlée et de son profil d'impact player. Au sujet de Kevin, il est arrivé un peu sur la pointe des pieds et par la suite il a su faire une belle tournée en Argentine et il donne un essai la semaine dernière face aux Samoa. Il a peut-être cet air nonchalant, mais il est très efficace.

 

Votre aventure rochelaise personnelle va se poursuivre jusqu'en 2020...

Oui je me plais beaucoup ici, je sens que j'ai progressé et je prends beaucoup de plaisir sur le terrain. Les négociations ont été très rapides, le club a tout fait pour que ça se passe bien, du coup ça n'a pas traîné.

 

Vous allez jouer deux fois d'affilée à Bordeaux, une avec le Stade Rochelais, une autre avec les Barbarians, qu'est-ce que cela fait ?

Je pense déjà au match face à l'UBB et je penserais après au match avec les Barbarians. C'est une belle expérience pour moi, cela reste une sélection. De très bons joueurs y sont passés, c'est une petite reconnaissance. Je suis très content d'avoir été appelé.

 

Par Jessica Fiscal, à la Rochelle

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?