Bordeaux : c’est l’euphorie

  • Bordeaux : c’est l’euphorie
    Bordeaux : c’est l’euphorie
Publié le , mis à jour

Victoire archi-mértiée des Girondins (26-0) maîtres du terrain, de la possession et du rythme. On ne s’st pas rendu compte que cette équipe jouait avec énormément d’absents.

Bordeaux a totalement échappé au piège rochelais. Les hommes de Clément Maynadier se sont imposés sans coup férir en infligeant à leurs adversaires le premier fanny de la saison. Ils ont gagné d’entrée de jeu la bataille du territoire et de la mêlée. Ils ont peiné en première mi-temps par maladresse, ils ont failli prendre un essai sur la seule incursion rochelaise près de leur ligne, juste avant la pause. La deuxième période fut la récompense de leurs efforts. Ils ont su garder leur dynamique réjouissante. C’est Taofifenua qui a marqué le premier essai en surgissant près de la ligne après une belle sortie de mêlée. Puis le vétéran Poux corsa l’addition après un cafouillage sur la ligne adverse.

 

Le fait

La domination bordelais sans partage ou quasiment. Avec une équipe aussi affaiblie (en théorie) par les absences, il fallait le faire. Reconnaissons qu’ils ont marqué leurs deux essais en supériorité numérique.

 

L’action

Les deux essais ne furent pas marqués sur de grandes envolées. Mais nous nous souvenons d’une belle percée de Nans Ducuing sur l’aile gauche rattrapé in extremis par l’arrière adverse.

 

Le tournant

A 12-0, les Bordelais craignaient toujours un retour des Rochelais et Lacroix et Retière furent à deux doigts de percer au cœur du jeu. Sur le regroupement qui suivit, Qovu fit un énorme déblayage sur Blair Connor qui voltigea comme une brindille. Pénalité et carton jaune et les Bordelais purent revenir dans le cap adverse pour marquer l’essai décisif.

 

L’homme du match

Julien Rey nous sembla vraiment à son aise : costaud dans les impacts, inspiré offensivement. Un match de très haut niveau.

 

Les meilleurs

A Bordeaux : Rey, Hickey, Ashley-Cooper, Cobilas, Jones, Taofifenua.

À La Rochelle :  Amaosa, Retière.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?