Clermont s'en sort très bien

  • Clermont s'en sort très bien
    Clermont s'en sort très bien
Publié le

Le leader s'impose à la dernière seconde grâce à un drop de Morgan Parra (16-13) mais il a frôlé la correctionnelle face à un promu incapable de convertir ses nombreuses occasions d'essais.

Résumé

Menés 6-3 à la mi-temps, Lyon pouvait- déjà - regretter ses occasions manquées. Dès la première minute, Toby Arnold était stoppé sur la ligne, avant d'être oublié sur son aile par Delon Armitage pour un deux contre un évident (20e). Huit minutes plus tard, Baptiste Couilloud aplatissait en contre mais l'essai était refusé pour une passe en-avant de Napolioni Nalaga... Comme Jacques-Louis Potgieter n'avait pas réglé la mire (une pénalité réussie en trois tentatives), Clermont, grâce à deux pénalités de Morgan Parra, titularisé pour la première fois à l'ouverture depuis son arrivée en Auvergne, pouvait s'estimer heureux. Dès la reprise, Clermont donnait une leçon de réalisme, Arthur Itteria marquait l'essai sur la première occasion de son équipe (13-3. 44e). Au moment où Lyon semblait baisser de pied, Fritz Lee écopait d'un carton jaune pour une cravate et Lyon recollait sur une pénalité de Potgieter puis un essai de Couilloud (13-13. 65e). Après un deuxième essai refusé au promu, Morgan Parra crucifiait les Lyonnais sur un drop après la sirène.

 

Le fait du match

Symbole de leur domination stérile, les visiteurs se sont vus refuser deux essais, pour deux en-avants de passe, le premier entre Nalaga et Couilloud (28e), le second entre Lambey et Belan (68e), plus litigieux annulait un essai de Toby Arnold.

 

L'action

A quinze contre quatorze depuis le carton jaune infligé à Fritz Lee (57e), pour une cravate sur le demi de mêlée, Baptiste Couilloud, Lyon peine toujours à trouver l'ouverture et balaie la largeur du terrain. Derrière un ruck, le même Baptiste Couilloud, feinte la passe et échappe au plaquage de Sitaleki Timani pour aplatir entre les perches son deuxième essai de la saison.

 

Le joueur

Longtemps, le demi de mêlée lyonnais, Baptiste Couilloud a tenu la corde. Mais Morgan Parra, pour sa première titularisation avec Clermont à l'ouverture a passé le drop de la gagne pour donner la victoire à son équipe. Sans repères au poste, dans une équipe qui eut peu d'occasions d'envoyer du jeu, il sut se montrer sobre. Et faire le geste décisif.

 

Les meilleurs :

Couilloud, Arnold, Gomez-Kodela, Bonnaire, Lambey ; Gérondeau, Lapandry, Zirakashvili, Parra, Iturria

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?