Émotion, rires, souvenirs…le rugby a été honoré à la 63e cérémonie des Oscars Midi Olympique

  • Émotion, rires, souvenirs…le rugby a été honoré à la 63e cérémonie des Oscars Midi Olympique
    Émotion, rires, souvenirs…le rugby a été honoré à la 63e cérémonie des Oscars Midi Olympique
Publié le / Mis à jour le

La 63e édition des Oscars Midi Olympique, qui s’est tenue ce lundi au pavillon Gabriel à Paris, a couronné Maxime Machenaud et remis en lumière les capitaines de légende du XV de France et d’ailleurs.  

Moment très attendu dans la saison des rugbymen français, la soirée des Oscars Midi Olympique a tenu toutes ses promesses. Se sont croisés des visages connus de la planète ovale et d’autres plus insolites à l’image de l’entraîneur de football Rolland Courbis qui avouait : « Mon histoire avec ce sport ne date pas d’hier. Au début, c’était une obligation puisque j’entraînais à Toulon, et c’est finalement devenu très agréable à regarder ».

Sur la scène du pavillon Gabriel, à deux pas des Champs-Élysées, des dignes représentants du rugby, capitaines en leur temps sur les quarante dernières années, se sont succédés après les lauréats Diallo, Serin, Guirado et Machenaud pour évoquer leur part d’histoire entre le plat de résistance et le dessert. Jean Gachassin s’est remémoré quelques anicroches avec les voisins d’outre-Manche tandis que Jean-Pierre Rives, comme à son habitude, s’est révélé intarissable sur la fierté de porter le maillot bleu.

 

Des légendes du rugby à la pelle

Venus garnir la liste des invités prestigieux, Gavin Hastings, Morné du Plessis, Sean Fitzpatrick, John Eales et Gareth Edwards ont aussi offert à leur audience quelques moments inoubliables de leur histoire. « En voyant toutes ces images, on prend conscience que le temps passe vite et on se rappelle que nous aussi, nous avons été joueur de rugby » a quant à lui soupiré Raphaël Ibanez, capitaine des Bleus au début des années 2000.

Parmi les derniers à monter sur scène, Philippe Saint-André a décroché la palme officieuse du bon mot de la soirée en lâchant : « Je remercie Midi Olympique qui m’offre une première page positive depuis près de 5 ans ». Rire général pour clôturer une soirée menée de main de maîtresse par la pétillante Clémentine Sarlat, qui a eu la bonne idée d’emmener avec elle une photo datant de la Terminale de Maxime Machenaud, dans le même lycée qu’elle en Gironde. Pas farouche bien que le teint subitement rosé, le vainqueur de l’Oscar d’Or en a souri. L’ambiance, à la fois chaleureuse et bon enfant, s’y prêtait tout à fait.

 

Par Anthony Tallieu

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir