Avignon, ambition carré d’as

  • Avignon, ambition carré d’as
    Avignon, ambition carré d’as
Publié le , mis à jour

Club formateur, le SO Avignon tire les fruits de sa politique tournée vers les jeunes. Cette saison, les Vauclusiens espèrent se classer dans le top 4 du championnat.

Samedi soir sur la pelouse toulousaine des Minimes, Avignon a parfaitement rempli son contrat. L’équipe de Renaud Guigue a livré une prestation acceptable face à la lanterne rouge. Pour la deuxième fois de la saison, les Avignonnais se sont exportés avec succès. À la faveur de cette victoire (40-12) ponctuée par huit essais, les Vauclusiens se stabilisent dans la première partie du classement, ce qui n’est pas forcément une surprise pour de nombreux observateurs. Pour cet exercice en cours, le SOA a des ambitions sportives bien légitimes. « Nous nous sommes fixé l’objectif d’être dans le quatuor de tête du championnat. Au fil des années, le groupe gagne en maturité, en expérience. Nous avons les atouts pour animer ce championnat. Nous sommes aussi une équipe capable du meilleur comme du pire. À domicile, nous avons réussi à nous imposer face à Lézignan (20-16). En revanche lors de notre dernière prestation à domicile, nous avons peiné pour battre Albi (24-22) », précise Philippe Jean, membre du comité directeur et exécutif.

Deux contrats professionnels

Le fonctionnent du club de la Cité des Papes est quelque peu atypique. Son budget ne dépasse pas les 600 000 euros. Par la force des choses, les dirigeants ne peuvent pas casser la tirelire pour multiplier les contrats et s’octroyer les faveurs de joueurs chevronnés. Cette année, seuls deux joueurs, l’arrière australien, Finn Dibley et le centre néo-zélandais, Paul Jacob possèdent un contrat professionnel. « Tout le reste de nos joueurs ont une activité professionnelle », ajoute Philippe Jean. L’atout principal du SOA, c’est aussi la qualité de sa formation en témoigne la double consécration nationale (Coupe et championnat) des juniors en 2015 dont certains éléments sont désormais intégrés au sein de l’équipe fanion. En cette même année 2015, les dirigeants vauclusiens ont conclu un partenariat avec Warrington. « Ce rapprochement est vraiment positif, fait remarquer Philippe Jean. Nous avons envoyé des jeunes en stage d’été, ce qui leur a permis d’affiner leur technique, de découvrir l’exigence du très haut niveau. Nous bénéficions aussi de l’apport de jeunes joueurs de Warrington. Cette année, nous avons dans notre effectif senior, un stagiaire de Warrington Jo Ryan. Ce rapprochement avec Warrington est une sacrée valeur ajoutée pour le club. »

En attendant sur le court terme, le prochain objectif du SOA c’est de s’imposer face à Palau afin de se rapprocher du quatuor de tête. Au sein du club, certains évoquent la saison 2012-2013 où les Vauclusiens avaient remporté la Coupe de France.

Dans cette épreuve, ils ont les atouts pour faire douter les cadors que sont Carcassonne, Limoux, Lézignan et la réserve des Dragons.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?