Dax à l'épreuve d'Agen

  • Dax à l'épreuve d'Agen
    Dax à l'épreuve d'Agen
Publié le

Après trois matchs difficiles, les Landais vont affronter l’ogre agenais dans des conditions climatiques délicates et avec l’espoir de renouer avec le succès.

Qu’est-ce que les joueurs de rugby du monde entier ont en commun ? Un ballon, des règles et peut-être le sens de certaines valeurs… certes, mais pas que. Tous les joueurs du monde ont en commun ce qui fait une des particularités de ce sport. Un sport de balle, tenue à la main, qui doit se concevoir une bonne partie de la saison dans des conditions particulières… Tous les joueurs apprennent qu’on ne joue pas de la même manière, selon le ratio entre les quatre éléments. La proportion de vent, de terre, d’eau et parfois de feu, va demander de l’adaptation. Comme par magie, quand l’hiver approche, le terrain semble se rétrécir, telle une chair au vent. L’ambition tactique se recentre souvent sur des choix plus « pragmatique ». On fait appel à un vocabulaire de grande guerre… casques à pointe, tranchées, artillerie, quilles et petits tas… L’affiche de demain entre Dax et Agen va illustrer le petit truc en plus que ce sport de contact, collectif et en plein air, propose. On a tort d’imaginer que les joueurs de rugby ont horreur de ces conditions… En fait, elles donnent souvent l’occasion à une équipe, de construire une état d’esprit, un groupe. Affronter une grande équipe, rapide et complète comme celle d’Agen est un sacré challenge.

 

Savoir composer dans l'adversité

Dans des conditions dites « écossaises », il faudra aux Dacquois, du courage, de l’abnégation et ce que les anglo-saxons appellent du « fighting spirit ». Cet esprit de combat et ce supplément d’âme peut engendrer des exploits, forger des souvenirs et ancrer de la confiance. Sans être au pied du mur, les Dacquois vont devoir composer dans l’adversité. Le retour de leur maître à jouer argentin, Ignacio Mieres, est accompagné d’autres changements. Le paquet d’avants sera remanié par les absences et les blessures. C’est une deuxième ligne inédite qui devra consolider l’édifice. Le jeune et talentueux Thomas Ceyte, associé à l’habituel flanker Anthony Coletta, va étrenner ses premiers galons de capitaine. S’il pensait se faire une petite place au milieu des cadres plus expérimentés, le choix du staff donne une réponse sans équivoque sur le potentiel du deuxième ligne. A l’image de leur nouveau capitaine, les Dacquois vont crânement défier les visiteurs agenais. Même s’ils ont enchainé trois match sans succès, les Landais ont l’ambition de démontrer que les bonnes choses entrevues depuis le début de la saison, ne sont pas tombées au champ d’honneur…

 

L’équipe de l’US Dax : 15 Cachet- 14Bureitakiyaca, 13 Naqalevu, 12 Klemenczak, 11 Delai- 10 Mieres, 9 Bau- 7 Chiappessoni, 8 Swanson, 6 Taofifénua- 5 Ceyte (cap), 4 Coletta- 3 Kuparadze, 2 Firmin, 1 Faitotoa Remplaçants : 16 Delonca, 17 David, 18 Huget, 19 Susler, 20 Pic, 21 Dechavanne, 22 Justes, 23 Lakepa.

Par Laurent Travini

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?