Pontarlier - Besançon, double entente

  • Pontarlier - Besançon, double entente
    Pontarlier - Besançon, double entente
Publié le , mis à jour

Avec cinquante licenciées, l’entente entre Besançon et Pontarlier, a engagé deux équipes, en Fédérale 1 et Fédérale 2.

L’entente féminine entre Besançon et Pontarlier se porte bien. Sur le terrain, les résultats sont mitigés mais les deux clubs doubistes ont engagé deux équipes à XV, une dans chaque division, en Fédérale 1 et en Fédérale 2. Après avoir trusté le haut du tableau ces dernières années, l’équipe engagée en Fédérale 1 souffre depuis le début de saison. Avec une victoire, deux nuls et une défaite, elle figure dans la deuxième partie du classement. En Fédérale 2, l’équipe a réussi à équilibrer son bilan. Entre mutations professionnelles, grossesses et les blessures de la troisième ligne centre Lucie Forestier (cervicales) et de la capitaine de l’équipe de Suisse, Judith Martinot (rupture d’un ligament croisé), qui donnent un coup de main au staff, les entraîneurs doivent reconstruire un groupe.

« Une année de transition »

« Heureusement, il y a quelques étudiantes en Staps à Besançon qui nous ont rejoints, explique l’entraîneur, Philippe Barbezat. Au total, nous disposons d’une cinquantaine de joueuses. Mais il faut qu’on travaille. Il y a une bonne entente entre les filles. Et avec les autres entraîneurs (Gauthier Dodin et Serge Lavie à Besançon et Patrick Maillard à Pontarlier) on fait le nécessaire. C’est une année de transition. L’essentiel est que l’on arrive à se maintenir en Fédérale 1. »

Avec un peu d’huile de coude et un paquet d’avants efficace, la marque de fabrique de l’équipe, le challenge n’est pas hors de portée. Avant la 6e journée hier, elles étaient les seules à ne pas avoir perdu contre le leader Rueil-Malmaison, tenu en échec à Pontarlier. « L’objectif est de rester invaincu à domicile », poursuit Philippe Barbezat. Si elles y parviennent, elles ne devraient pas avoir de souci pour conserver leur place et pouvoir s’inviter à nouveau en haut du classement la saison prochaine.

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?