Match capital pour le SAXV

  • Match capital pour le SAXV
    Match capital pour le SAXV
Publié le , mis à jour

En recevant Aurillac, Soyaux-Angoulême a l'occasion de faire repartir la machine et de retrouver le goût de la victoire. Un parfum que les Charentais n'ont plus connu depuis quelques temps.

Le SAXV n’a plus connu la victoire depuis la réception de Dax. Certes depuis ils se sont déplacés à trois reprises, pour une réception et un nul face à Perpignan, et ils auraient pu prendre des points de bonus défensif tant ils ont fait douter leurs adversaires. Mais que ce soit à Agen, Albi, Mont-de-Marsan trop de petites fautes ne leur ont pas permis d’engranger des points précieux. « C’est probablement notre manque d’expérience, relève Rémy Ladauge l’entraîneur des lignes arrières. On poursuit notre apprentissage mais on doit apprendre vite ». Les leçons de ces défaites ont été tirées et « on ne doit commettre les mêmes erreurs que contre Perpignan » souligne le manager général Julien Laïrle.

Aussi la réception d’Aurillac constitue un vrai test et un comme le rappelle le manager général « un match capital à domicile par rapport à nos objectifs ». Après avoir tutoyé le haut du tableau un certain temps, les charentais sont aujourd’hui au milieu du tableau. Mais cette poule est très homogène et en cas de victoire, le SAXV retrouverait un rang conforme à son début de saison.

Sauf que le staff charentais se méfie des Cantaliens. « Ils ont un fond de jeu qui tient la route, confie Rémy Ladauge, et cette une équipe en confiance portée sur l’offensive. Malgré tout, on doit garder confiance en nous ». Julien Laïrle de son côté souligne « un club qui vit sans pression avec beaucoup de jeunes. Cette une formation rodée à la Pro D2, finaliste la saison passée, et capable de marquer à tout moment. Mais de notre côté, poursuit-il, on doit continuer à avancer ».

Les joueurs sont briefés et savent que ce sera un dur combat. Mais le match se déroule dans leur antre de Chanzy où ils n’ont pas connu la défaite. Et vendredi soir le stade sera encore plein comme un œuf et les supporters ne manqueront pas de pousser derrière leurs joueurs. Et puis ce serait un beau cadeau pour la première des « pompom girls ». En effet pour la première fois elles se produiront sur la pelouse de Chanzy. En espérant qu’elles seront le porte bonheur du club.

 

Le groupe pour vendredi à 20 heures au stade Chanzy :

Laforgue – Garrido, Bolakoro, Roger, Mau – Poët, Ayestaran – Lescure, Fono, Laulhé – Lebas, Kruger – Boutemani, Le Guen, El Jaï.

Coquard, Paquet, Taelega, Larrieu, Larroque, Ric, Pilet, Stastny

 

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?