[FRANCE – NOUVELLE-ZELANDE] Le Top 5 des victoires françaises

  • [FRANCE – NOUVELLE-ZELANDE] Le Top 5 des victoires françaises
    [FRANCE – NOUVELLE-ZELANDE] Le Top 5 des victoires françaises
Publié le

France – Nouvelle-Zélande c'est bien sûr des défaites mémorables comme il y a un an. Mais c'est aussi des victoires plus incroyables les unes que les autres et qui nous ont procuré de grandes émotions. Nous en avons choisi cinq.

5- Nouvelle-Zélande – France (20-23), test-match 1994, 3 juillet 1994, Auckland

Auteurs d'un exploit (déjà !) une semaine auparavant à Christchurch (victoire 22-8), les Bleus, pour cette tournée en Nouvelle-Zélande, retrouvent les All Blacks à Auckland. L'enfer leur est promis après avoir humilié les Blacks sur leurs terres. Mais le XV de France va de nouveau être grand. Lacroix, au pied, puis Ntamack, grâce à un essai, vont mettre la France sur les bons rails. Mais tout va s'écrouler à cinq minutes de la fin lorsque Fitzpatrick vient crucifier les français sur un essai qui, le croit-on, donne la victoire aux Blacks. Le match va alors entrer dans une autre dimension. A la 79e minute, Sadourny prend le ballon, accélère et... Le mieux est de regarder les images. Cet essai s'appelle désormais « l'essai du bout du monde ».

 

 

4- Nouvelle-Zélande – France (19-24), test-match 1979, 14 juillet 1979, Auckland

Quoi de plus beau en ce jour de fête nationale qu'un exploit du XV de France ? A l'autre bout du monde, les Bleus vont s'imposer pour la première fois de leur histoire en terre néo-zélandaise et rentrer ainsi dans l'histoire de leur sport. Surtout, ils vont ce jour-là marcher sur les Blacks inscrivant quatre essais par Galion (38e), Caussade (40+2e), Averous (42e) et Codorniou (56e). Une victoire sans contestation possible (24-19) et un jour mémorable dans le monde du rugby. Cette victoire chez les All Blacks sera celle qui en appellera d'autres.

 

 

3- France – Nouvelle-Zélande (42-33), test-match 2000, 18 novembre 2000, Marseille

Un Vélodrome en ébullition, des Bleus déchaînés et un début de match qui va mettre la France sur les rails de la victoire. Ce France – Nouvelle-Zélande reste dans les mémoires pour sa première mi-temps exceptionnelle ponctuée de quatre essais (deux de chaque côté) dont deux des français dans les dix premières minutes (Garbajosa à la 2e, Magne à la 8e). Devant à la pause (26-24), les hommes de Bernard Laporte encaissent d'entrée de second acte un essai par Slatter (43e) mais tiennent par la botte de Lamaison. Puis c'est Fabien Galthié à la 65e minute qui va défintivement permettre à la France de s'échapper au tableau d'affichage et offrir au monde du rugby une deuxième victoire mémorable en un an sur les Blacks. Les Bleus sont défintivement la bête noire de la Nouvelle-Zélande.

 

2- Nouvelle-Zélande – France (18-20), quart de finale Coupe du monde 2007, 6 octobre 2007, Cardiff

Huit ans après la demi-finale mémorable de la Coupe du monde 1999, les Bleus retrouvent les All Blacks à Cardiff pour un quart de finale de « leur » Coupe du monde disputée en France. Et comme huit ans plus tôt, la magie bleue va opérer. Bousculés en première période par les Blacks (6-13 à la pause), les hommes de Bernard Laporte vont trouver les ressources en deuxième mi-temps pour renverser le cours du match. Un essai de Dusautoir puis l'envoi de Jauzion par Michalak « en terre promise » offrent au XV de France une demi-finale au Stade de France face à l'Angleterre (20-18).

 

 

1- France – Nouvelle-Zélande (43-31), demi-finale Coupe du monde 1999, 31 octobre 1999, Londres

Le summum du XV de France se trouve peut être dans ce match. Une référence pour le rugby français depuis de longues années. Grâce à une détermination de tous les instants et l'avénement de ce que l'on appelle le « french flair », les Bleus vont réussir l'exploit de sortir de la Coupe du monde les invincibles All Blacks et sa star planétaire effrayant toutes les défenses du monde : Jonah Lomu. « Le monstre » comme on le surnommait lors de cette Coupe du monde va d'ailleurs inscrire un doublé ce soir-là à Londres mettant les Blacks devant au score (10-24 à la 45e). Mais en face, le XV de France est dans un jour de gloire. Quatre essais de Lamaison (20e), Dominici (56e), Dourthe (60e) et Bernat-Salles (75e) ajoutés au match titanesque de Lamaison au pied permet aux Bleus de passer 43 points aux All Blacks et de défier l'Australie en finale. Un moment unique dans l'Histoire du rugby français.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?