[FRANCE - NOUVELLE-ZELANDE] : Novès : « Un caractère supérieur dans l'engagement »

  • [FRANCE - NOUVELLE-ZELANDE] : Novès : « Un caractère supérieur dans l'engagement »
    [FRANCE - NOUVELLE-ZELANDE] : Novès : « Un caractère supérieur dans l'engagement »
Publié le , mis à jour

Le sélectionneur du XV de France, Guy Novès, a réagit à chaud sur la prestation de ses hommes face aux All Blacks.

A chaud où vous situez-vous, entre la déception de la défaite et le fait d'avoir secoué ces All Blacks ?

Il va falloir digérer cette deuxième défaite. Je repense aux deux derniers matchs dans leur ensemble, contre l'Australie et la Nouvelle-Zélande… Ces équipes venaient voir ce que l'équipe de France était capable de faire, en novembre. Ils nous ont battus, certes, mais les deux fois de très peu. Les deux fois, nous nous sommes créés beaucoup d'occasions. Je dis bien « beaucoup », pas « quelques ». Nous avons réussi à traverser le terrain sur des mouvements qui, clairement, me conviennent.

 

Quelle évolution notez-vous dans la performance de votre équipe, par rapport à la semaine dernière ?

J'ai la sensation que les joueurs ont mis un caractère supérieur dans l'engagement physique, dans toutes les zones de combat. Face à la froideur incroyable des All Blacks, cela n'a pas suffi. Nous n'avons pas encore l'enthousiasme des jeunes et, à la fois, la lucidités des vieux, ce que savent allier les plus grandes équipes. Mais franchement, la semaine dernière j'étais frustré de la défaite. Ce soir, j'ai été très fier du comportement de ces jeunes joueurs. Ils avaient été critiqués, à juste titre, car ils avaient été faibles dans l'engagement. Cette fois, les Néo-Zélandais ont peut-être gagné mais je ne pense pas qu'ils aient bien rigolé tout au long de la partie.

 

Cet enthousiasme, sur le terrain, donne-t-il envie d'être vite à la prochaine échéance ?

De l'impatience il y en a, bien sûr. Mais la prochaine échéance, ce sera l'Angleterre chez elle. Donc, en trois matchs, nous aurons affronté les trois meilleures nations du monde. En attendant d'en être là, je vois une équipe qui apprend et progresse à chaque match. La dernière fois, nous n'étions pas prêts sur l'engagement. Cette fois, nous avons perdu trop de ballons à quelques mètres de l'en-but. C'est le point à améliorer. Mais notre comportement et nos performances ouvrent tout de même des perspectives enthousiasmantes. Nous avons fait mieux que rivaliser, nous avons su mettre en difficulté ces nations.

 

Avez-vous tout compris de l'arbitrage ?

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour en parler… (il marque une pause) Quand on entend que l'essai australien, il y a une semaine au pied d'un poteau, n'y était pas ; quand nous faisons des retours vidéo, à l'arbitre du match contre l'Australie, et qu'il nous dit qu'il aurait effectivement pu nous donner une pénalité à la fin ; quand il nous dit aussi qu'il a pénalisé à tort Guilhem Guirado, face à nos poteaux. Au final, faites le compte : ça fait treize points et ça fait beaucoup, sur un match perdu de deux points. Mais tout ça, nous n'en avons pas parlé aux joueurs pendant la semaine. Notre équipe devait se préparer pour défendre ce maillot fièrement. Elle l'a fait et je suis fier d'elle. Et je pense qu'il y aura des jours plus ensoleillés pour nous, à l'avenir.

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?