Nérac, l’infortune de Mélissa

  • Nérac, l’infortune de Mélissa Nérac, l’infortune de Mélissa
    Nérac, l’infortune de Mélissa
Publié le , mis à jour

Depuis plus d’un an, les Mushunets n’avaient pas gagné mais, gravement blessée, leur leader voit s’achever sa carrière.

Dans l’intimité de leur groupe de copines, elles s’étaient juré de résister au poison des défaites qui s’accumulent. À leur président Guy Dufoir, elles avaient promis de rester debout et fières face aux vents contraires. Les Néracaises ont tenu leur promesse. Elles n’avaient pas gagné un match de championnat depuis septembre 2015, une éternité. La faute à un cycle qui s’achève, le départ de cadres et les approximations inhérentes à une reconstruction. Mais jamais elles ne se sont désunies. La victoire des Mushunets le week-end dernier aux dépens des Poitevines a été accueillie comme une récompense méritée. Joueuse et dirigeante, la numéro 10 Mélissa Sentex était partagée entre joie et cruelle déception d’une grave blessure : « Un an et demi sans gagner c’est long et difficile. Il y a tellement longtemps que nous n’avions pas été félicitées qu’à la fin du match nous n’y croyions pas. On a construit du jeu, nous avons pris nos adversaires devant et défensivement nous avons été sérieuses. Il y a dans cette équipe une forte cohésion. J’espère que cette victoire va apporter de la confiance au groupe. Le plus important est de ne pas se contenter de ce succès, il doit servir de tremplin. Cela fait plus d’un mois et demi que nous travaillons sur des schémas de jeu entre les avants et les trois-quarts et nous avons progressé. Mais la mauvaise nouvelle c’est ma blessure, une rupture des ligaments croisés d’un genou. La saison est terminée pour moi et c’est même la fin de ma carrière. »

Un staff renforcé

La capitaine Aurélie Couloumet et ses coéquipières auront maintenant sûrement à cœur de bien finir leur championnat pour leur leader Mélissa qui annonce d’ores et déjà : « Je resterai proche de mes amies, dans tous les cas je ne pourrais pas lâcher les Mushunets. » Il y aura une autre ancienne, Elsa Di Fraya, pour relever le défi et perpétuer les remarquables valeurs dont les Néracaises ont fait preuve ces derniers mois. On peut aussi compter sur un staff renforcé cette saison pour conduire le collectif vers d’autres succès. C’est la ferme volonté du coach Thierry Sourbet et de Grégory Duloir et Xavier Barbosa qui œuvrent à ses côtés. Les Néracaises ont une belle aventure à vivre.

Par Gérard Piffeteau

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?