Biarritz, c’est le moment !

  • Biarritz, c’est le moment !
    Biarritz, c’est le moment !
Publié le

Après sa victoire vendredi dernier face au Stade Montois, Biarritz se voit offrir l’occasion de recevoir une seconde fois d’affilée. Un match pour (enfin) essayer d’enchainer.

Le hasard du calendrier fait parfois bien les choses. Retour un mois en arrière. Nous sommes au début du mois de novembre, et Biarritz a l’occasion d’enchainer un deuxième succès d’affilée en recevant Vannes avant la trêve. C’est raté et le BO part en vacances avec une terrible désillusion dans la tête.  Ce soir, Biarritz a une nouvelle opportunité pour réussir cette petite série en recevant une seconde fois consécutive dans ce bloc compliqué. “On va prendre match par match parce qu’à chaque fois on a eu trop d’ambitions et on s’est troué derrière. Il faut absolument gagner contre Perpignan. On en est capable, ça va être difficile, c’est une grosse équipe. “ confiait Yohan Le Bourhis à l’issue du succès de vendredi. A la recherche d’un déclic depuis le début de la saison, les coéquipiers de David Roumieu l’auraient-ils trouvé vendredi soir en l’emportant face au Stade Montois, au terme d’un combat terminé avec 13 biarrots face à 15 montois ? “Il faut se servir de ces matchs-là, sans oublier les déconvenues que l’on a eues pour remporter le match de jeudi face à Perpignan” expliquait le nouveau capitaine. 

 

Attaque-défense

Avec huit essais inscrits la semaine dernière par l’USAP face à Narbonne et une large victoire 66-13, l’activité défensive du BO ne devrait pas chômer jeudi soir. D’autant plus que l’équipe n’a pas vu beaucoup le ballon face au Stade Montois. Cependant, elle a eu le mérite de bien exploiter le peu de munitions qu’elle a eues. “Dès qu’on met la main sur le ballon, on arrive à mettre à mal toutes les équipes que l’on joue, il faut donc arriver à mettre la main dessus … Si on arrive à le faire et défensivement tout bien mettre ensemble, on se fera moins peur. Collectivement, on est une équipe très solide ” concédait le talonneur rouge et blanc. Pour la réception des Catalans, le BO pourra compter sur le retour de Saimoni Vaka et Robinson Caire mais ne disposera pas de Benoit Baby. Alors peuvent-ils le faire ? C’est certainement le moment car un résultat positif permettrait aux Basques de préparer les deux prochains déplacements plus sereinement et de s’éloigner un peu plus de la zone rouge.

 

La composition du BO :

Hamdaoui, Vaka, Delai, Gimenez, Giresse ; Le Bourhis (o), Lucu (m) ; Roumat, Manu, Placines ; Singer, Sousa ; Giudicelli, Roumieu (cap), Cabarry. 

Remplaçants : Levi, Lourdelet, Bastien, Nabou, Magnaval, Caire, Usarraga, Assi

Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?