Soyaux-Angoulême : Maintenant, confirmer !

  • Soyaux-Angoulême : Maintenant, confirmer !
    Soyaux-Angoulême : Maintenant, confirmer !
Publié le

Les Charentais, après leur victoire la semaine passée contre Aurillac, doivent enchaîner sur la pelouse de la lanterne rouge, Bourgoin.

Les charentais sortent d’un match abouti contre Aurillac assorti d’un bonus offensif, le premier de la saison. Mais ils se doivent de confirmer en se déplaçant chez la lanterne rouge. Et pour ramener un résultat positif de ce long déplacement dans l’Isère, ils devront se rappeler le match d’Albi qui présentait un peu les mêmes caractéristiques. Ils venaient de réaliser un match plein face à Perpignan, certes ce ne fût qu’un match nul, et ils ont perdu dans le Tarn. Alors méfiance.

Sauf que le SAXV est sur la voie du progrès. Le match de vendredi dernier l’a montré. Le travail effectué depuis le début de la saison par Julien Laïrle et Rémy Ladauge commence à porter ses fruits. On a vu une équipe vendredi soir qui a complétement mis sous l’éteignoir des cantalous qui ne sont pourtant pas les premiers venus.

La défense, à l’image de ce qu’elle produit depuis le début de la saison, a encore été une fois impériale. Mais ce qui a changé c’est la relation avec les trois quarts. Mis sur orbite par une charnière irréprochable, ils ont proposé un rugby de mouvement, celui prôné par les coaches, qui a débouché sur quatre essais de belles factures. Jusqu’ici le SAXV se créait des occasions mais avait du mal à concrétiser sur ses temps forts. Cette fois tous les ingrédients étaient là. Véritablement comme le relevait l’entraîneur Aurillacois « ils ont pratiqué un rugby parfait ».

Et comme le soulignait Aldric Lescure, le troisième ligne aile, en conférence de presse mercredi « il y avait des sourires à l’entraînement. Certes la victoire a fait plaisir, continuait-il, mais surtout c’était un match plaisant à jouer où personnellement j’ai touché beaucoup plus de ballons que d’habitude. Par contre face à Bourgoin, un peu la même configuration qu’avant le déplacement à Albi, on sait que ça va être la guerre en conquête. A nous de répondre présent ». 

Quant au trois quart centre Baptiste Cariat, qui retrouve une place de titulaire après sa blessure, l’analyse diffère un peu. « Il me semble, déclarait-il, que par rapport à Albi les données sont différentes car on est en pleine confiance. Et puis on a appris de nos erreurs dans le Tarn et à Mont-de-Marsan. A nous d’en tenir compte et de ne pas les répéter. On sait que ça va être un gros combat mais on est prêts à en découdre ».

Si les charentais venaient à réaliser un coup à Bourgoin comme il l’ont fait à Biarritz, ils se mettraient dans une position confortable avant de recevoir Narbonne.  Le maintien ne serait plus bien loin.

 

Le groupe demain à 20 heures à Bourgoin :

Laforgue – Garrido, Cariat, Roger, Mau – Poët, Ayestaran – Larrieu, Fono, Sutiashvili – Lebas, Gay – Stastny, Le Guen, Boutemani.

Bousquet, Paquet, Laulhé, Lescure, Briscadieu, Duca, Bolakoro, Halatavau.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?