Paris ne veut pas jouer le maintien

  • Paris ne veut pas jouer le maintien
    Paris ne veut pas jouer le maintien
Publié le

Bien que dixième du Top 14, le Stade Français n'a pas renoncé à disputer les phases finales du championnat. Le club de la capitale débute ce samedi face à Bayonne une série de quatre matchs dont trois à domicile qui s'annonce décisive.

« Non, Bayonne n'est pas un concurrent direct au maintien » a tonné Emmanuel Felsina, face à une interrogation somme toute logique. Pour le pilier gauche parisien : « Le Stade français est un club de standing et vise le haut du tableau. » Le message est exempt de toute ambiguïté. Avant d'affronter le club basque samedi au stade Jean-Bouin, le Stade français a bon espoir de rejoindre les rangs des potentiels qualifiables pour les phases finales. A double titres. D'abord, les Stadistes restent sur une victoire logique face à Montpellier juste avant une semaine de vacances qui a permis de faire souffler les organismes. Ce jour-là, les Parisiens avaient affiché une détermination, sur les phases de conquête notamment, jusque-là jamais aperçue. Ensuite, parce que cette rencontre face à lanterne rouge du championnat marquera le début d'une série plutôt avantageuse pour les joueurs de Gonzalo Quesada. Une série de quatre matchs dont trois à domicile (Bayonne, Brive, puis Toulouse). « Si on reste invaincu à la maison, explique le trois-quarts centre Geoffray Doumayrou. On sait qu'il suffit d'un coup à l'extérieur pour faire partie des six qualifiables. » Pour le futur Rochelais, le Stade Français doit donc se montrer ambitieux et continuer à croire en ses chances. « Tout le monde nous a parlé de Montpellier, Montpellier, Montpellier, s'agace-t-il. Il sont venus, ils ont perdu. J'espère que ce sera pareil pour Bayonne. On a entendu que les Bayonnais voulaient venir gagner chez nous, on verra donc comment on se comporte. » Une dernière petite phrase en guise d'avertissement. Pour l'heure, le Stade français est invaincu sur sa pelouse. Seul l'ASM Clermont-Auvergne, à l'issue d'un match somptueux, avait décroché un match nul. 

Assurément, le Stade français a les moyens, sur la série à venir, de conserver son invincibilité à domicile. L'intermède européen qui verra les Parisiens affronter deux fois les Ecossais d'Edimbourg devraient permettre de retrouver des automatismes sans aucune autre pression que de bien jouer mais aussi de laisser souffler certains joueurs. Ensuite, il faudra alors au Stade français obtenir enfin un succès à l'extérieur. Mais ça, c'est une autre histoire.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?