Le Stade français en balade

  • Le Stade français en balade
    Le Stade français en balade
Publié le

Rapidement en supériorité numérique, le Stade Français a déroulé ce samedi soir à Jean-Bouin (51-5). Les parisiens prennent le bonus offensif avec huit essais. Bayonne a coulé.

Résumé du match :

Après une excellente entame de match (essai de Genia à la 3e minute), le Stade Français va se voir faciliter la tâche à la 17e minute lorsque le talonneur de Bayonne, Arganese, va être expulsé pour avoir donné un coup de poing à Slimani. A quatorze contre quinze, les Basques vont couler et encaisser deux nouveaux essais par Bonneval (29e) et Ross (35e). A la mi-temps, les parisiens menaient 22-0 et avaient le bonus offensif en poche.

Un bonus qui va être sécurisé d'entrée de seconde période. Slimani (44e) puis Sinzelle (47e) vont sceller le sort de ce match en trois minutes. Nicolas (71e) et Waisea (75e) iront aussi de leur essai. Bayonne réussira à sauver l'honneur en fin de match grâce à Martial (65e) et ainsi éviter le zéro au tableau d'affichage.

 

L'essai du match : Bonneval (29e)

Le ballon est dans les mains de Raisuqe. Le fidjien met un double raffût à un bayonnais puis accélère et perce la défense basque. A trois contre un, il décale Doumayrou qui retrouve à l'extérieur Bonneval qui n'a plus qu'à aplatir. Un essai de 80 mètres et de grande classe.

 

Le tournant du match : Bayonne à 14 contre 15 (27e)

Après l'expulsion de Arganese (17e), les Basques ne se retrouvent pas en infériorité numérique puisque dans le même temps, Slimani a écopé d'un carton jaune. Mais une fois la suspension de dix minutes purgée par l'international français, Paris se retrouve à 15 contre 14 et inscrit un deuxième essai deux minutes plus tard. Puis un troisième. Le break est fait, Bayonne ne reviendra plus.

 

Le fait du match : le coup de poing de Arganese

Suite à un ruck, Slimani déblaye le Bayonnais Arganese. Ce dernier se relève et asséne un coup de poing à l'international français. Une belle droite digne des plus beaux matchs de boxe. Malheureusement, nous sommes au rugby et c'est donc carton rouge. A noter, l'intelligence de Slimani qui n'a pas répondu et a donc écopé d'un simple carton jaune.

 

Les meilleurs :

Genia, Bonneval, Felsina, Raisuqe, Ross pour Stade Français

Lagarde, Jané, Martial pour Bayonne.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?