Leone Nakarawa, oui ou non ?

  • Leone Nakarawa, oui ou non ?
    Leone Nakarawa, oui ou non ?
Publié le , mis à jour

Au fil des matchs, le Fidjien monte en puissance. Sera-t-il néanmoins rétabli pour recevoir Glasgow ?

Enfin ! À La Rochelle, le Fidjien Leone Nakarawa a enfin répondu aux immenses attentes placées en lui par le staff ciel et blanc. Si, jusque-là, le champion olympique fidjien avait autant fait parler de lui pour ses passes après contact spectaculaires que pour ses en-avant balourds ou son manque de combativité patent dans les rucks, il a prouvé qu’il était un joueur hors normes, dans la mesure où le collectif accepte de jouer pour lui, serait-on tenté de dire. Il y a quelques semaines, Laurent Labit nous confiait : « Concernant Leone, nous devons arriver à un équilibre tel que l’avaient trouvé les Écossais de Glasgow l’an passé. En clair, il faut parfois accepter de se sacrifier pour lui, de réfléchir à une organisation particulière, quitte à ce qu’il soit dédié à tout autre chose que du combat pur. »

Un futur numéro 8?

Très actif en défense depuis son arrivée dans les Hauts-de-Seine, le Fidjien s’était néanmoins fourvoyé en tentant de jouer contre-nature à Colombes, multipliant les déblayages et privilégiant le combat collectif, des tâches où d’autres sont indéniablement plus à l’aise. Après tout, si les deux Laurent et Ronan O’Gara souhaitent le repositionner le en numéro 8 dès la saison prochaine, c’est bien parce qu’ils sont arrivés à la même conclusion. En deuxième ligne, Manuel Carizza, Bernie Le Roux ou Frans Van der Merwe amènent probablement davantage que l’ancienne star des Warriors, arrachée à Glasgow à l’intersaison.

Étincelant à La Rochelle, Leone Nakarawa s’est aussi blessé à une épaule et pourrait manquer le premier round de la double confrontation face à Glasgow ce week-end. Très motivé à l’idée de rencontrer ses anciens partenaires, il s’était préparé façon commando avant d’aborder ce virage de Champions Cup. à son sujet, le patron des Warriors, Gregor Townsend, est d’ailleurs éloquent : « Il n’y a aucun autre avant comme lui dans le monde. Leone, à condition d’être correctement utilisé, est une arme incroyable dans une équipe.» Après avoir tâtonné quelques semaines avec son nouveau jouet, le Racing a semble-t-il trouvé la notice. Pourra-t-il compter sur lui ce samedi pour arracher ses premiers points en Coupe d’Europe ? Affaire à suivre…

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?