Nkinsi, le maître des airs

  • Nkinsi, le maître des airs
    Nkinsi, le maître des airs
Publié le , mis à jour

Humiliés à Perpignan, les audois ont lavé l’affront, en s’appuyant sur un jeu dans l’axe performant, grâce notamment au travail du futur grenoblois, Hans Nkinsi.

Sa longue silhouette et ses courtes dreadlocks ont longtemps plané dans le ciel du Parc des Sports et de l’Amitié dimanche. Avec six prises de balles (sur neuf lancers audois, un seul perdu), Hans Nkinsi s’est imposé hier comme le leader de l’alignement narbonnais : « On a perdu Etienne Herjean cette semaine Hans est devenu le sauteur numéro un de l’alignement. Nous avons beaucoup combiné autour de lui, en misant sur sa hauteur, sa dextérité en l’air et sur son intelligence en touche. Lorsque les grands rendez-vous arrivent, il se concentre pour être très performant. » Christian Labit ne tarit pas d’éloges sur son protégé. L’intéressé, reste, lui, plus mesuré au moment d’évoquer sa performance aérienne : « Les annonces ont été parfaites de la part de Nick (Strauss, N.D.L.R.) notre capitaine de touche et j’ai juste eu besoin de me démarquer. »

Hans Nkinsi n’est pas attiré par la lumière. Dans l’ombre, il se complaît et fait des merveilles. Hier, ce grand « Black » a donné l’impression de se démultiplier aux quatre coins du terrain : dans les rucks, en défense et également dans le jeu courant. « Il est extrêmement généreux sur le terrain comme dans la vie. Hans est athlétique (1,95 m et 107 kg) et, du coup il peut tout alterner : l’aisance en touche, l’endurance dans le jeu, la puissance au près, les prises de balle avec de la vitesse pour franchir et surtout, le courage », ajoute l’entraîneur.

« Un avenir en Top 14 »

À 24 ans, Nkinsi s’impose déjà comme un avant complet et un cadre du RCNM depuis deux saisons (12 titularisations et 2 essais cette année). Un jeune talentueux qui a la tête sur les épaules et un caractère de compétiteur : « Nous sommes tous passés à côté à Perpignan et on se devait de « mastiquer » devant Oyonnax pour les vaincre. On avait remarqué à la vidéo qu’ils se déplaçaient beaucoup mais toujours dans le sens et on voulait les resserrer au maximum dans les rucks et par du jeu au près. Un choix gagnant. »

Figure de proue d’un pack retrouvé, le joueur formé à Béziers, qui quittera le RCNM l’an prochain pour Grenoble, a un avenir radieux devant lui selon Christian Labit : « Son départ, que je n’ai pas pu empêcher, m’attriste car c’est un garçon très attachant. Un joueur qui dans l’avenir, doit évoluer en Top 14. » Alors, pourquoi l’intéressé a-t-il choisi Grenoble, dont le destin semble s’inscrire en Pro D2 ? « Il faut penser à sa progression et je suis certain d’avoir fait le bon choix après quatre années au RCNM. Grenoble est une très bonne équipe, qui aura l’objectif de remonter si elle descend cette année. Mais pour l’instant, je suis encore audois et je veux bosser pour aider l’équipe à aller chercher une qualification. » Prochaine étape, vendredi à Soyaux-Angoulême, où Hans Nkinsi doit confirmer son envol.

Par Julien Louis

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?