Soyaux-Angoulême, continuer sur la lancée

  • Soyaux-Angoulême, continuer sur la lancée
    Soyaux-Angoulême, continuer sur la lancée
Publié le / Mis à jour le

Le SAXV reste sur deux victoires consécutives. Une probante à domicile face à Aurillac et une deuxième en déplacement, après Biarritz, contre Bourgoin. De bonne augure avant deux réceptions consécutives respectivement contre Narbonne puis Colomiers. Quand on sait que Chanzy reste imprenable depuis le début de la saison, on a tout lieu d’être optimiste.

En cas de succès lors de ces deux rencontres, le SAXV finirait la phase à l’aller à l’une des quatre premières places. Qui l’eût cru ? Pas grand monde sans aucun doute sauf peut-être le staff, les joueurs et les dirigeants. Toujours est-il que les charentais réalisent un début de saison assez exceptionnel avec en point d’orgue ce match référence contre Aurillac.

Et surtout cette équipe, depuis le début de la saison est en progrès constants. Le travail opéré par Julien Laïrle, Rémy Ladauge et Pierre Sagot porte ses fruits. Certes ils ont laissé échapper des points de bonus à Albi et Mont-de-Marsan par exemple et ils auraient dû s’imposer à Carcassonne. Mais ils ont appris de leurs erreurs. La meilleure preuve c’est cette victoire à Bourgoin. D’ailleurs Julie Laïrle, le manager général, confirme. « Il y a un mois, déclarait-il mercredi en conférence de presse, on a perdu contre le dernier de l’époque en l’occurrence Albi. Là on est arrivé à s’imposer à Bourgoin ». Maintenant il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. « On n’a pas le droit de se relâcher, martelait-il. Narbonne vient ici pour gagner. A nous de montrer que Chanzy est véritablement imprenable ».

Et l’apport du public sera une fois de plus déterminant. L’arrière du SAXV, Guillaume Laforgue, lui aussi présent en conférence de presse, abondait dans ce sens. « Je suis au club depuis la Fédérale 2, confiait-il, et j’ai connu ici de grands moments. Le titre de champion de France de Fédérale 2, la montée en Fédérale 1 et l’accession au Pro D2. Aujourd’hui je mesure le chemin parcouru. On joue tous les quinze jours dans de grands stades mais il n’y a pas la même ambiance qu’à Chanzy. Jouer ici ça fait notre bonheur. L’ambiance y est extraordinaire et on en aura encore besoin ce soir contre Narbonne ».

Qu’il se rassure, les travées du stade seront combles et les supporters une fois de plus porteront leurs joueurs qui depuis le début de la saison les régalent.

 

Le groupe

Laforgue – Garrido, Bolakoro, Cariat, Mau – Duca, Briscadieu – Sutiashvili, Fono, Laulhé – Lebas, Gay – Halatavau, Paquet, Bousquet.

Aho, Le Guen, Larrieu, Lescure, Ayestaran, Poët, Roger, Statsny

 

Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir