Stade Français, les coulisses du changement...

  • Stade Français, les coulisses du changement...
    Stade Français, les coulisses du changement...
Publié le / Mis à jour le

Gonzalo Quesada ne sera plus directeur sportif la saison prochaine, il sera remplacé par Greg Cooper, son adjoint actuel. Une décision qui marque le début d’un nouveau cycle, probablement très différent.

Thomas Savare et Gonzalo Quesada sont donc finalement tombés d’accord. Le directeur sportif, arrivé en 2013 et qui a conduit le Stade français au titre de champion de France en 2015, mettra un terme à sa mission en juin 2017. Depuis plusieurs mois, l’incertitude planait quant à l’avenir du technicien argentin, véritable artisan du renouveau. Le président stadiste a longtemps tenté de convaincre son manager de poursuivre l’aventure. Jean-Pierre Savare, le père de Thomas, propriétaire du club, s’est lui-même investi pour convaincre un homme qu’il tient en haute estime. Il a même évoqué, au cours d’une réunion dans les jours précédant la rencontre face à Montpellier (20 novembre), un contrat longue durée (on parle de trois ou quatre ans) pour que Quesada s’engage dans le nouveau projet. Mais, devant les réticences et les hésitations formulées par l’Argentin à propos de la réorientation stratégique, Thomas Savare a finalement jugé nécessaire d’acter le changement. Et les deux parties se sont très vite accordées.

Dupuy, entraîneur des trois-quarts en juin 2018

Seulement, si les dirigeants parisiens ont finalement arbitré en faveur de ce changement, par-delà la fin d’un cycle en raison de nombreux départs annoncés ces dernières semaines, c’est aussi parce que parfois, en interne, le climat était devenu tendu. Depuis quelques semaines, le préparateur physique Alexandre Marco, un des hommes de confiance de Gonzalo Quesada, a été mis à pied (une procédure administrative est en cours et il quittera le club en début d’année 2017). Déjà l’an passé, les joueurs avaient demandé à ne plus travailler avec lui. Une vive altercation l’avait opposé à Djibril Camara. Sans l’intervention de Sergio Parisse, les deux protagonistes en seraient venus aux mains. En suivant, l’ailier international avait été écarté du groupe professionnel pour une durée d’une semaine et contraint de s’excuser. Une décision mal acceptée par le groupe. En cherchant à protéger son préparateur physique, alors en proie à des problèmes personnels, Gonzalo Quesada s’est probablement mis un peu en difficultés.

Une situation embarrassante qui s’est accentuée au début de la présente saison. Lors de la préparation estivale, devant l’ensemble de ses joueurs, Quesada annonce que Sergio Parisse, après avoir été sanctionné financièrement par le club pour avoir décidé de reprendre l’entraînement quinze jours après ses partenaires, ne sera plus capitaine. Le troisième ligne Jono Ross doit alors endosser cette responsabilité. Or, en l’absence pour blessure du Sud-Africain, Quesada confie de nouveau le capitanat à Parisse, ce qui a profondément agacé une grande partie de l’effectif, jugeant le comportement de l’international italien loin d’être irréprochable depuis de trop nombreuses semaines.

Ducuing, Yobo et El Ansari en approche

In fine, le choix de Quesada de ne pas poursuivre l’aventure convient aux dirigeants parisiens. L’entretien entre Thomas Savare et son directeur sportif du jeudi 1er décembre a d’ailleurs porté quasi uniquement sur la réorganisation du staff. Ainsi, Greg Cooper, l’actuel adjoint en charge des trois-quarts, a été promu manager pour trois ans. Simon Raiwalui, s’il ne dénonce pas la clause de son contrat au même titre que Quesada avant le 31 décembre, sera à ses côtés pendant un an. Si toutefois le Fidjien devait décider de ne pas rester, le club se mettrait alors en quête d’un entraîneur pour les avants. En revanche, Julien Dupuy ne sera pas le coach des trois-quarts la saison prochaine. Il n’endossera cette fonction qu’à l’issue de son contrat de joueur, soit en juin 2018. Quant à l’effectif, après de nombreux départs, trois joueurs sont en approche. Nans Ducuing (arrière de l’UBB), Jimmy Yobo (trois-quarts centre du RC Toulon) et Elies El Ansari (pilier international des moins de 20 ans de Massy) ont visité le Stade Jean-Bouin ces quinze derniers jours. Et les discussions sont bien avancées. La reconstruction, elle, sera probablement un peu plus longue.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir