CHAMPIONS CUP : CE QU’IL FAUT RETENIR DE LA 3ÈME JOURNÉE

  • CHAMPIONS CUP : CE QU’IL FAUT RETENIR DE LA 3ÈME JOURNÉE
    CHAMPIONS CUP : CE QU’IL FAUT RETENIR DE LA 3ÈME JOURNÉE
Publié le , mis à jour

La troisième journée de Champions Cup reste mitigée pour les clubs français. À l'extérieur Bordeaux et Toulouse s'en sortent bien, pendant que Clermont sauve les meubles. Le derby français, opposant Montpellier et Castres, voit le club héraultais sortir vainqueur 32-14. Malgré un rouge pris dès la 19ème minute par Davit Kubriashvili côté montpelliérain. 

MATCH DU WEEK-END : ULSTER - CLERMONT

Une pluie d'essais s'est abattue à Ulster. Les Irlandais sont allés déposer le cuir pas moins de cinq fois dans l'en-but des Français. Les clermontois, quant à eux, ont conclut à quatre reprises. Au final, c'est l'Ulster qui s'impose dans son antre de Ravenhill sur le score de 39 à 32. Les Jaunards en profitent tout de même pour grappiller le point de bonus défensif, ainsi que l'offensif. Ce n'est que partie remise avant le match retour au stade Michelin le week-end prochain.

 

L'EQUIPE EN HAUSSE : BORDEAUX

Face à Exeter, l' Union Bordeaux-Bègles sort vainqueur, malgré un mauvais départ. Alors que les Chiefs menaient 7-0 durant la première demi-heure, les Bordelais reposent leurs espoirs sur l'excellent jeu de leur jeune capitaine Baptiste Serin. En très grande forme, l'international français plante un essai de maître sous les poteaux. Un essai qui scelle la victoire de Bordeaux, à l'extérieur, 7-13.

 

L'EQUIPE EN BAISSE : RACING 92

C'est l'hécatombe pour le Racing 92 qui ne réussit pas à ouvrir son compteur et reste à la dernière place de sa poule. Malgré leur match en moins, les actuels champions de France n'arrivent pas à refaire surface dans cette Coupe d'Europe. Pour Ronan O'Gara, le coach du club francilien, la défaite contre Glasgow à Colombe est humiliante. Score final 14-23. Le Néo-zélandais, Dan Carter, auteur d'un essai magnifique, a été incertain sur son jeu au pied. Ce qui n'a pas aidé ses coéquipiers à remonter la pente.

 

FAIT DU WEEK-END : LE MATCH DE TOULOUSE STOPPÉ À LA 64ÈME

Le brouillard a été fatal à la rencontre Zebre-Toulouse. Le match n'a en effet pas pu aller à son terme. L'arbitre gallois Ian Davies siffle la fin de la rencontre à la 64ème minute, en accord avec les deux capitaines. Ce qui n'a pas empêché les toulousains d'engranger une victoire bonifiée 6-36, l'heure de jeu ayant été dépassé comme le stipule la règle. Sans oublier le doublé du jeune Arthur Bonneval, qui a su montrer la voie et bonifiée la victoire. Les Zebres, eux, n'ouvrent toujours pas leur compteur, laissant la troisième place de leur poule aux Toulousains.

 

LE XV DE LA SEMAINE

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?