Chaleur et rires, Aurélien Béco honoré par un Oscar Midi Olympique

  • Chaleur et rires, Aurélien Béco honoré par un Oscar Midi Olympique
    Chaleur et rires, Aurélien Béco honoré par un Oscar Midi Olympique
Publié le

C’est dans un Hall Comminges bien garni et une ambiance bon enfant que le capitaine de Colomiers Rugby Aurélien Béco a reçu l’Oscar Midi Olympique venant récompenser la belle saison passée du club haut-garonnais, demi-finaliste l’an dernier ainsi que la saison actuelle (5ème du classement). 

Une pincée d’humour, un zeste de sérieux, un vrai moment de simplicité à l’image de l’heureux élu. Le capitaine, troisième ligne de devoir formé au CA Brive, et présent dans le vestiaire columérin depuis 2011 s’est vu honoré par Midi Olympique pour sa fidelité au club à la Colombe et les performances d’une équipe en plein renouveau et en haut de l’affiche en Pro D2 comme en témoigne son dernier match renversant face à Agen. Lors d’une soirée animée de main de maître par Jean Abeilhou et le non moins facétieux Romain Magellan, c’est tout un club qui a aussi reçu les honneurs pour sa longue histoire avec le rugby français et son excellence rugbystique. Et au final, qui de mieux qu’Aurélien Béco pour recevoir les louanges et les vérités assénées tout au long de la soirée. Le joueur, à la trajectoire originale – il  fut instituteur -  international portugais,  «  simple, compétiteur, râleur comme tout bon troisième ligne qui se respecte » dixit Bernard Goutta incarne à merveille les qualités d’un club bien décidé à ne pas faire trop de bruit et à avancer dans l’ombre pour mieux attirer la lumière. En somme, l’esprit columérin, « celui du panache et de l’héritage de Michel Bendichou » comme le faisait remarquer Jean-Nicolas Baylet, directeur général du Groupe La Dépêche du Midi.

 

Un concert de louanges pour un guerrier au grand cœur 

Les acteurs économiques de la région Occitanie invités à honorer le capitaine columérin n’ont pas manqué de souligner ces valeurs qu’incarnent Aurélien Béco. Alain Carré, président de Colomiers Rugby qui est allé chercher le joueur alors âgé de 24 ans du côté de Limoges en 2011 ne s’y est pas trompé pour le plus grand bonheur des supporters du club et de  l’ensemble de l’équipe professionnelle managé par Alain Goutta et Philippe Filiatre.

« Un vrai guerrier, qui met tout son cœur à l’ouvrage pour l’équipe » voilà ce qu’a tenu à dire de son côté la maire de Colomiers, Mme Traval-Michelet louant ainsi les qualités d’un joueur « respecté de ses coéquipiers et de ses adversaires » comme l’a signalé le manager Bernard Goutta. Un véritable hommage entretenu par la présence de joueurs qui ont marqué l’histoire de Colomiers comme Jean-Luc Sadourny, l’arrière international français qui a lui reçu un Oscar Barbarians remis par Thomas Castaignède. L’ancien Toulousain et Castrais ne manquait pas de saluer l’esprit columérin : « on vous enviait vos soirées à Castres et à Toulouse (sourires) ». 

Le dernier mot reviendra à Jean-Luc Sadourny. Le flamboyant arrière, qui suit toujours avec attention l’actualité de son club de cœur ne souhaitait lui à Aurélien Béco et à ses coéquipiers qu’une seule chose : franchir une marche supplémentaire par rapport à la saison dernière. Et nul doute que lors de cette soirée riche en émotions, le discours a été entendu et qu’Aurélien Béco, capitaine courage de Colomiers, saura rappeler la marche à suivre.

 

Par Enzo Diaz

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?