Pour Vannes, la marche était trop haute

  • Pour Vannes, la marche était trop haute
    Pour Vannes, la marche était trop haute
Publié le , mis à jour

Plus puissants, plus rapides et surtout plus réalistes, les Montois réalisent un bon coup en s'imposant du côté de Vannes (26-13).

Vannes 13-26 Mont de Marsan

Par Didier Le Pallec

 

Résumé de la rencontre

Le RC Vannes a eu bien du mal à exister hier au soir contre cette belle mécanique de Mont de Marsan qui aura habilement tiré toutes les ficelles du match. Les Montois ont su se montrer patients avant de prendre définitivement le score avant même l'heure de jeu. Ce fut là incontestablement le tournant de la rencontre, car à la pause, les Bretons étaient encore en droit d'espérer autre chose que de subir tout au long de la seconde période. « Nous avons été dominés collectivement et individuellement par une équipe de Mont de Marsan qui a toujours gagné les un contre un » confessait Jean-Noël Spitzer, l'entraîneur vannetais, à l'heure de la douche réparatrice, qui, cette fois, portait bien son nom pour effacer les affres de cette défaite.

Pourtant en virant à la pause avec un déficit de seulement dix points (3-13) et eut égard à la qualité de l'opposition, le RCV pouvait encore cultiver certaines ambitions. Mais une pénalité (51e), un drop (57e) de James et surtout l'essai de Wakaya (58e) eurent raison des dernières illusions armoricaines. La suite ne fut qu'un long pensum pour une équipe vannetaise qui eut bien du mal à sortir les ballons et à porter le danger dans le camp montois. L'essai de Bouthier après la sirène n'eut en fait qu'un caractère anecdotique puisque le score était acquis depuis bien longtemps. Le seul mérite de cet essai fut de ramener le score à de plus justes proportions.

 

Le fait du match

L'essai de Wakaya deux minutes avant l'heure de jeu. Cet essai ruina les dernières ambitions vannetaises, alors même que le XV du Golfe du Morbihan était revenu des vestiaires avec de solides intentions. Les sept points avec la transformation permirent aux Montois de prendre définitivement le score et de ne plus être véritablement inquiétés dans la construction d'une victoire parfaitement légitime.

 

Le tournant de la rencontre

La 58e minute avec l'interception de Wakaya très opportuniste, qui profita d'un énième ballon perdu par les Vannetais.

 

Le joueur de la rencontre

Par sa vitesse, son placement, sa capacité à déstabiliser toute la défense du RC Vannes et ce plusieurs fois dans le match, même sans trouver au final un aboutissement heureux à ses prises d'initiatives, Vilikisa Salawa mérite cette mention.

 

Les meilleurs

Boleinavalu, Dumas, Delangle, Phélipponneau ; Laborde, Wakaya, James, Malafosse, Garraud, Mirande.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?