Castelnau, passion, plaisir et joie de jouer

  • Castelnau, passion, plaisir et joie de jouer
    Castelnau, passion, plaisir et joie de jouer
Publié le / Mis à jour le

Castelnau-Montratier (Deuxième Série) - Depuis le début de la saison, l’équipe fanion du COC collectionne les victoires. De quoi envisager l’avenir avec sérénité.

C’est une commune du Quercy où il fait bon vivre, où on savoure à pleines dents, les joies simples de l’existence. Et pour donner un plus de hauteur à ce village de 1 500 habitants, le dimanche, il y a le Coc (le Club olympique castelnaudais) qui anime depuis 1972 la vie sociale et sportive. Après plus de quarante ans d’existence, le Coc a connu des heures fastes, il est fier d’avoir évolué entre les années 80 et 90 en Honneur. Les plus anciens se flattent aussi d’une double consécration régionale en 1976 en Troisième Série face à Castanet et plus près de nous en 2009 face aux Ariégeois de Mirepoix en Première Série. Pour l’heure, le « COC » version 2016 marche sur les traces de ses glorieux anciens. Dans leur poule de Deuxième Série, les Lotois excellent. Depuis le début de la saison, ils collectionnent les victoires parfois sur des scores fleuves. À Bonnac, ils ont laissé une addition de 87 à 0. Lors de la réception de Labastide-Beauvoir, le tableau d’affichage a officialisé un impressionnant (70-3).

À l’issue de cette phase aller qu’ils ont bouclée invaincus, les Castelnaudais sont plus que maîtres de leur destin pour accéder la saison prochaine à l’échelon supérieur. « L’accession en Première Série, c’est l’objectif principal, confie le président, Claude Fourniols. L’an dernier, nous avons manqué le coche lors de la phase éliminatoire. Cette année, l’équipe a gagné en maturité et surtout, nous avons étoffé un peu plus l’effectif. Nous avons également la chance d’avoir deux excellents entraîneurs Philippe Bouton et Joël Lavergne qui tirent l’équipe vers le haut. Pour un club de Deuxième Série, nous disposons d’un effectif de soixante seniors. Nous avons également la chance d’avoir une équipe réserve qui malheureusement ne joue pas tous les dimanches. Si nous venons à monter en Première Série, nos réservistes seront assurés de jouer plus régulièrement. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons être promus à la fin de la saison. »

L’ÉCOLE DE RUGBY LABELLISÉE

La qualité des résultats actuels est le fruit d’une politique sportive parfaitement mise en place par Claude Fourniols et son équipe. « Il y a quelques années, nous avons fait de gros efforts en ce qui concerne la formation des jeunes et l’école de rugby. D’ailleurs, l’an passé, cette dernière a été labellisée, ce qui pour nous est une belle reconnaissance. De plus, au sein de l’équipe actuelle, il y a une majorité de joueurs qui est passée par l’école de rugby du COC. Je ne cache pas qu’avec l’ensemble des dirigeants, nous en sommes fiers », poursuit Claude Fourniols. À mesure que s’alignent les victoires dominicales, le club-house est une véritable discothèque à ciel ouvert. Du haut de son nuage, « Coco » Battut, celui qui a posé les bases ainsi que la première pierre et initié de nombreux castelnaudais à la pratique du ballon ovale peut aspirer à une fierté bien légitime. Le rugby vit à Castelnau-Montratier et il vit même très bien.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir