Eliminé, le Racing a touché le fond en Ecosse

  • Eliminé, le Racing a touché le fond en Ecosse
    Eliminé, le Racing a touché le fond en Ecosse
Publié le , mis à jour

Une nouvelle fois méconnaissables, les Racingmen ont livré à Glasgow une prestation inquiétante. Désormais éliminés de la Champion’s Cup, les Ciel et Blanc sont au bord du nervous breakdown…

Le résumé du match

Dominés en conquête, balayés sur tous les impacts, dépassés par la vitesse écossaise et finalement incapables de survivre au rythme endiablé imposé par les Celtes, les coéquipiers de Maxime Machenaud ont vécu un cauchemar au Scotstoun Stadium de Glasgow. Méconnaissables depuis quelques semaines, probablement plus secoués qu’ils n’osent l’avouer par l’affaire dite des « corticos » et tourmentés en interne par le cas Goosen, les Ciel et Blanc (trois défaites en trois matchs) sont aujourd’hui éliminés de la Champion’s Cup, qui était leur objectif numéro 1 cette saison. Quand est-ce que les Racingmen se décideront-ils à relever la tête ?

 

Le fait du match

Mais où est donc passée la conquête francilienne ? Et comment expliquer que les champions de France, qui avaient assis leur dernier titre sur une mêlée et une touche impeccables, aient pu tout perdre en seulement quelques mois ? A Glasgow, face à un pack pourtant moins lourd, le Racing 92 a souffert de la comparaison avec l’adversaire écossais. Dominé en mêlée fermée, culbuté sur les impacts et contré en touche, jamais le club des Hauts de Seine ne put offrir à la charnière Machenaud-Carter des ballons dignes de ce nom.

 

Le plus bel essai

5e minute de jeu. Face au rideau défensif francilien, le demi d’ouverture Finn Russell choisit de taper un petit coup de pied à suivre. Le ballon est rattrapé au rebond par Tommy Seymour, l’ailier du XV du Chardon. Ce dernier accélère sur vingt mètres, retrouve son arrière Stuart Hogg, lequel offre à son numéro 8 Josh Strauss un essai magnifique. Pour l’anecdote, Josh Strauss disputait là son centième match de rugby sous le maillot des Warriors. Bravo centurion !

 

L’homme du match

S’il n’avait, devant lui, le capitaine du XV du Chardon Greg Laidlaw, Ali Price serait probbalement le numéro 9 de l’équipe nationale écossaise. Vif, inspiré et très physique, le demi de mêlée des Warriors est la révélation du début de saison de Glasgow. Auteur d’un essai à Colombes au match aller, Ali price a remis le couvert devant ses supporters, ce vendredi soir. Chapeau bas, sir !

 

Les meilleurs :

À Glasgow : Russell, Brown, Gray, Z. Fagerson, Hogg, Seymour, Dunbar, Price  ;

Au Racing 92 : Andreu, Lauret, Gomes-Sa, Chauveau au . ​

 

 

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?