Le RCNM vainqueur du derby audois

  • Le RCNM vainqueur du derby audois
    Le RCNM vainqueur du derby audois
Publié le , mis à jour

 Au terme d’une rencontre très disputée, les Narbonnais ont remporté un succès mérité (27-26) face à des Carcassonnais qui n’ont rien lâché. 

Résumé

C’est avec un peu la pression sur les épaules que les Narbonnais sont entrés sur la pelouse pour disputer ce derby contre les Carcassonnais. Les hommes de Christian Labit restaient sur une défaite à Soyaux Angoulême et avaient à cœur de se racheter en voulant renouer avec le succès. Le match s’est déroulé sur une pelouse humide suite aux averses de la nuit précédente et de la journée. Avant le coup d’envoi, les deux équipes n’étaient séparées que par trois petits points, Carcassonne devançant Narbonne. Autant dire que les deux formations étaient de valeur sensiblement égale. Chacune d’elles étaient privées de plusieurs de ses joueurs cadres blessés. A Narbonne manquaient à l’appel le troisième ligne centre Etienne Herjean, les deuxièmes lignes David Penalva et Romain Manchia, le talonneur Huia Edmonds, les piliers Tariel Ratianidze et Dale Chadwick… Carcassonne était privé de ses deux buteurs Adrien Lattore et Felipe Berchesi, mais aussi des ailiers Tom Matthews et Daniel Kilioni, du troisième ligne centre Vavae Tuilagi, du deuxième ligne Alin Coste… Malgré les conditions climatiques, la rencontre a été très disputée entre les deux formations, chacune d’elles voulant prendre l’ascendant sur l’autre, pour affirmer sa suprématie de meilleure équipe du département. Narbonne a gagné mais que ce fut dur, surtout les dernières minutes. Tout avait mal commencé pour les Narbonnais qui, moins d’un quart d’heure après le coup d’envoi, étaient mené 3-0. Mais très vite, les « orange et noir » réagissaient et marquaient trois essais en moins de dix minutes. C’était ensuite au tour des « jaune et noir » d’inscrire deux essais et de revenir au tableau de marque. Narbonne virait en tête à la mi-temps. En seconde période, les Carcassonnais continuaient leur pressing et prenaient la direction des opérations. A dix minutes de la fin du match, ils concrétisaient leur domination par un nouvel essai. Le suspens était entier avec seulement un petit point de différence entre les deux équipes au tableau d’affichage. Une courte avance que les Narbonnais vont toutefois réussir à préserver jusqu’à la fin pour remporter ce match complètement fou.

                                                                                                   

Le fait du match

Alors que les conditions climatiques n’étaient pas propices à un rugby de mouvement avec une pelouse gorgée d’eau et un ballon glissant, les deux équipes ont proposé une démonstration de rugby offensif qui s’est traduit par une guirlandes d’essais, 6 au total, trois de part et d’autre, dont cinq marqués rien qu’au cours de la première période.

 

Le plus bel essai

Il est à mettre à l’actif du trois quart centre narbonnais Brieuc Plessis Couillaud à la 20e de jeu. Bien servi par le trois quart centre américain David Tameilau et au terme d’une cours de près de 80 m où il fait parlé sa vitesse, le jeune joueur « orange et noir », qui dispose d’un gros potentiel de progression, aplatit d’en l’en but carcassonnais.

 

L’homme du match

David Tameilau, l’international américain d’origine tongienne, recruté en octobre dernier par les dirigeants narbonnais est à l’origine des deux premiers essais de son équipe. Une bonne pioche pour le RCNM. Suite à belle une percée à travers le rideau défensif carcassonnais, David Tameilau passe la ballon à Sébastien Rouet qui remarque Cyril Deligny, seul le long de la touche, en position d’ailier, qui aplatit entre les poteaux. Deux minutes plus tard, David Tameilau fausse compagnie, une fois de plus, à la défense adverse. Il s’échappe avant de transmettre la balle à Brieuc Plessis-Couillaud qui concrétise l’action offensive.  

 

Les meilleurs joueurs

À Narbonne : Rouet, Eadie Dut, Belzons, Tameilau, Deligny ;

À Carcassonne : Domenech, Caminati, Lazzarotto, Bissuel, Natsarashvili

 

Par Robert Fages, envoyé spécial

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?