Saint Genis Laval, la trêve est finie

  • Saint Genis Laval, la trêve est finie
    Saint Genis Laval, la trêve est finie
Publié le , mis à jour

Saint-Genis-Laval retrouve les terrains ce dimanche en match en retard après de longues semaines sans jouer en raison de deux matchs reportés et du Challenge des Moins de 26 ans.

Quand la quasi-totalité des équipes sont en vacances, ou commencent à ralentir le rythme des entraînements au début d’une trêve bien méritée, Saint-Genis-Laval va retrouver les terrains dimanche prochain à domicile, en match en retard, contre Ambérieu. Privé de matchs depuis le 30 octobre, l’équipe a finalement déjà effectué sa trêve, puisqu’elle reprendra le championnat dès le 8 janvier, à Thonon, pour un deuxième match en retard. Deuxième du classement du Lyonnais en Honneur, derrière le Rhône Sportif, qui a disputé deux matchs de plus, Saint-Genis-Laval repart un peu dans l’inconnu au moment d’accueillir l’ancien pensionnaire de Fédérale 3.

Le dernier match s’est soldé par une large défaite (0-34) au Teil, le leader de la poule, et la longue période sans match n’a pas forcément permis au staff de travailler comme il le souhaitait. « Quand il n’y a pas de matchs, il y a moins de présence aux entraînements, regrette l’entraîneur, Hervé Chaffardon, au club pour sa cinquième saison. Ce sont les inconvénients du monde amateur. Mais c’est un milieu que j’affectionne. Nous n’avons pas pu faire de matchs amicaux mais nous avons pu faire des oppositions entre nous. »

Un match piège

L’équipe doit également digérer un remaniement dans le staff. Promu sur le plan professionnel, Laurent Tomasella est resté au club mais a pris du recul avec le terrain. Le double champion de France, avec le Stade français (1998, 2000), entraîne maintenant avec Daniel Andréo et… Pierre Gicollet. L’ancien pilier berjallien, contraint de mettre un terme à sa carrière au début de l’été, vient régulièrement donner un coup de main à son ancien club, et à son frère, Mathieu. Le troisième ligne, vice-champion de France Fédérale 2 en juin avec l’Asvel, est revenu aux sources à l’intersaison.

Son expérience et son investissement son précieux pour l’équipe qui vise la montée en Fédérale 3 à la fin de saison. Mais ils manqueront dimanche pour ce qui ressemble beaucoup à un match piège, face à une équipe qui reste elle aussi sur un revers au Teil. Le troisième ligne sera suspendu, pour avoir accumulé deux cartons jaunes. « Ce ne sera pas simple, reconnaît l’ancien Grenoblois. Ambérieu n’a pas joué non plus depuis plusieurs semaines (N.D.L.R. Le 27 novembre). Je ne sais pas dans quel état d’esprit sera notre adversaire. » Dans tous les cas, il ne faudra pas avoir trop la tête aux libations de fin d’année pour ne pas perdre du terrain pour la qualification pour les phases finales.

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?