Afrique du Sud : Coetzee fixé en janvier

  • Afrique du Sud : Coetzee fixé en janvier
    Afrique du Sud : Coetzee fixé en janvier
Publié le , mis à jour

Le sélectionneur d’Afrique du Sud, Allister Coetzee s’est prononcé sur les performances de Springboks en 2016.

Mardi dernier, le sélectionneur sud-africain Allister Coetzee a présenté devant les responsables de sa fédération son rapport qui visait à mettre en lumière les erreurs qui ont conduit les Springboks à cette saison 2016 catastrophique, marquée par huit défaites en douze rencontres. Ce bilan fut suivi de celui dressé par trois cadres de l’effectif sud-africain : l’ancien capitaine et talonneur Adriaan Strauss, l’ouvreur Pat Lambie et le pilier Tendai Mtawarira. Les quatre hommes ont été entendus par le comité responsable de la haute performance des Springboks, ainsi que par le président de la fédération Mark Alexander qui a publié un communiqué plutôt musclé dans la foulée : « Nous savons que nos supporters et nos partenaires attendent de nous une réponse rapide, et que nombre d’entre eux veulent voir des têtes tomber. Mais bâtir une équipe victorieuse n’est pas une science exacte et nous voulons nous assurer que les changements que nous envisageons sont les bons pour résoudre nos problèmes. Cette réunion n’avait rien d’une chasse aux sorcières, mais plutôt d’une tentative pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné et éviter que cela se reproduise à l’avenir. » Et le boss du rugby sud-africain d’annoncer une date butoir concernant l’avenir du sélectionneur : « Le processus va se poursuivre, et nous espérons avoir terminé d’ici à la fin du mois de janvier. » Mais des changements sont déjà intervenus. La semaine dernière, la SARU a fait savoir que le processus de sélection ne sera plus assuré par un comité, mais par le sélectionneur et son assistant, comme chez les autres nations.

Mallett tacle Coetzee

Comme indiqué dans nos colonnes, il semble toutefois peu probable que Coetzee soit remercié, et ce pour une raison fondamentale, la raison financière. Le licenciement de Coetzee coûterait plus de 880 000 euros à la SARU, qui accuse déjà un déficit de plus d’un million d’euros. Les dirigeants sud-africains envisageraient plutôt d’adjoindre un technicien à Coetzee lequel serait, selon toute vraisemblance Brendan Venter. Mais au pays, de nombreuses voix demandent à demi-mot le départ de Coetzee, à commencer par l’un de ses prédécesseurs, Nick Mallett : « Je me sens terriblement désolé pour Allister, parce que c’est un bon mec. Mais je suis désolé, de meilleurs sélectionneurs que lui ont été virés pour moins que ça. Le niveau international, ce n’est pas un concours de popularité. Les sélectionneurs doivent gagner des matchs, faire des différences. Avant chaque match, Allister ne fait que nous dire à quel point l’entraînement était cool et à quel point il est excité avant le match, mais les Boks ne font que perdre. Si un joueur se loupe, il ne faut pas lui dire « C’est pas grave, t’inquiète pas ! » L’intéressé appréciera…

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?