Clermont sans forcer

  • Clermont sans forcer
    Clermont sans forcer
Publié le

Supérieurs dans de nombreux domaines de jeu, les Clermontois se sont offert le droit de passer Noël au chaud en dominant sans mal le Stade français.

Le résumé

Les Auvergnats ont profité de l'indiscipline parisienne pour ouvrir le score sur une pénalité de Fernandez dès la quatrième minute de jeu. Ils auraient même pu marquer d'emblée s'ils n'avaient pas manqué de lucidité sur plusieurs situations de surnombres. Les Parisiens, eux, se sont en revanche montrés réalistes en marquant un essai par Makalou sur leur première situation dangereuse. Cet avantage au score fut toutefois furtif tant l'indiscipline parisienne en mêlée et dans le jeu au sol a permis aux Auvergnats d'occuper sans mal le camps parisien, et finir par marquer deux essais, par l'ailier Adrien Planté. Entre ces deux réalisations, l'ailier du Stade français Raisuque a écopé d'un carton jaune pour plaquage dangereux. Déjà en tête à la pause, les Clermontois ont enfoncé le clou dès le retour des vestiaires par un essai de Fernandez bien servi par Chouly sur une passe après contact. Les Parisiens ont toutefois réagi avec un essai marqué par Genia après un ballon porté sur touche, sans toutefois parvenir à se défaire du pressing des Clermontois qui ont encore marqué par Nakaitaci, bien décalé en bout de ligne par Toeva. Le bonus offensif a fini par tomber dans l'escarcelle auvergnate à sept minutes de la fin, grâce à un essai du capitaine Damien Chouly, lequel fut suivi par un dernier de Sitaleki Timani peu avant la sirène.    

 

L'action

S'il fallait retenir une action de ce match, ce serait le geste généreux du capitaine clermontois Damien Chouly qui préféra adresser à son ailier une chistera décroisée à son ailier Noa Nakaitaci plutôt que de marquer lui-même un essai qui lui semblait promis. Plaqué au jambes par un Parisien, Chouly préféra alors jouer la sécurité et servir son ailier venu à hauteur qui se chargea de marquer l'essai.      

 

L'homme du match : Adrien Planté, ailier de Clermont

Absent des feuilles de match clermontoises depuis un bon mois, l'ailier de l'ASMCA Adrien Planté a parfaitement négocié son retour à la compétition. Auteur d'un doublé dans le premier acte, l'ex-Perpignanais s'est aussi illustré en sauvant un essai en faisant perdre le ballon au demi de mêlée parisien Will Genia qui allait s'effondrer dans l'en-but. Une performance aboutie donc, qui prend tout son sens quand on sait que l'ailier s'est vu signifier par ses dirigeants, cette semaine, qu'il ne serait pas conservé à l'issue de la saison. Les Lyonnais, qui devraient s'attacher les services de l'ailier, s'en frottent déjà les mains... Mention spéciale à Aurélien Rougerie, encore auteur d'un match superbe.  

 

Les meilleurs : À Clermont : Rougerie, Chouly, Planté, Fernadez, Van der Merwe, Chaume, Ric.

Au Stade français : Genia, Macalou, Sinzelle

 

Simon Valzer
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?