Le Top 5 des révélations françaises 2016

  • Le Top 5 des révélations françaises 2016
    Le Top 5 des révélations françaises 2016
Publié le , mis à jour

Cette année, les jeunes rugbymans ont mis le paquet. Mettant parfois la barre très haute, ces blancs-becs se sont fait remarquer. Peut-être le futur des Bleus. Voici ces jeunes pouces dans notre Top 5 des révélations françaises 2016. 

1 - Baptiste Serin (Union Bordeaux-Bègles)

Sacré révélation de l'année lors de la Nuit du Rugby 2016, Baptiste Serin est la véritable pépite de 2016. À Bordeaux-Bègles depuis 2012, le demi de mêlée de 22 ans s'est déjà vu attribuer le rôle de capitaine à plusieurs reprises cette saison. En 2016, il joue 26 matchs, et totalise 1408 minutes de jeu et 45 points à son compteur avec l'UBB. Incontournable dans les équipes U18, U19, et U20, depuis janvier c'est chez les pros qu'il se fait une place. Il honore sa première cape avec les Bleus en juin lors du premier Test Match face à l'Argentine. Aujourd'hui il compte 5 sélections et 25 points avec le XV de France.

 

 

2 - Antoine Dupont (Castres Olympique)

Jeune demi de mêlée, Antoine Dupont étonne à chaque rencontre. Formé à Auch, il arrive dans les rangs des Espoirs du Castres Olympique en 2014. Cette année, malgré la présence incontournable de Rory Kockott, il joue 25 matchs avec la tunique du CO, dont 9 titularisations (784 minutes de jeu). Fin novembre 2016, il s'engage à rejoindre le Stade Toulousain la saison prochaine. Il joue son premier match professionnel le 26 octobre 2014, quelques semaines avant sa majorité, en Champions Cup. Coutumier de Marcoussis, il est inscrit au Pôle Espoirs durant ses années lycées et participe à quelques rencontres en équipes de France jeunes. En novembre dernier, le demi d'à peine 20 ans est sélectionné avec les Barbarians et dispute un match face à l'équipe B de l'Australie.

 

 

3 - Arthur Iturria (ASM Clermont Auvergne)

Arthur Iturria s'est imposé dans les rangs de l'ASM en tant que seconde ligne. Formé à l'US Morlaas, il se dirige au pôle espoirs de l'Aviron Bayonnais jusqu'en 2013. Cette année-là, il signe à Clermont. Un contrat qu'il prolonge jusqu'en 2020. En 2016, il participe à 15 rencontres, dont 6 en tant que titulaire, pour au total 595 minutes de temps de jeu. Le jeune de 22 ans a déjà marqué 3 essais cette saison. Parallèlement, il est appelé pour participer aux stages du XV de France à Marcoussis, mais aussi avec les Barbarians en novembre.

 

 

4 - Julien Marchand (Stade Toulousain)

Pur produit de la région midi-pyrénéenne, Julien Marchand est aujourd'hui un inévitable en devenir du Stade Toulousain.Formé à Montréjeau, le talonneur arrive dans le club de la Ville Rose en 2009. Son premier march avec les pros se déroule en 2014. Cette année 2016, on le retrouve dans 21 feuilles de match (10 fois titulaires) pour 850 minutes jouées, et compte deux essais. Côté international, le joueur de 21 ans a participé à plusieurs rencontres avec les U17, U18 et U20.

 

 

5 - Gabriel Lacroix (Stade Rochelais)

L'ailier de 23 ans, Gabriel Lacroix s'impose aujourd'hui au sein de l'effectif rochelais. Venu tout droit de Toulouse, il se forme aves les Espoirs du FC Auch, puis ceux d'Albi. Engagé en tant que professionnel depuis 2015, il compte cette année 25 rencontres disputées et en deux ans 36 matchs dont 34 titularisations sous la tunique jaune et noire de La Rochelle. Joueur incontournable désormais, il a déjà joué 1652 minutes toutes compétitions confondues. Le Rochelais est un finisseur hors pair avec 12 essais marqués. Il signe notamment un quadruplé face à Bayonne qui le fait rentrer dans l'histoire du Top 14 en tant que sixième joueur à réaliser cet exploit. À l'international, il est seulement apparu en sélection U20.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?