Agen : La France à Francis

  • Agen : La France à Francis
    Agen : La France à Francis
Publié le , mis à jour

Arrivé à Agen en 2013, l’ouvreur sud-africain Burton Francis est une valeur sûre du championnat de pro D2, autant pour ses qualités de buteur que sa faculté à faire jouer ses partenaires.

C’est certainement le meilleur coup réalisé par Agen lors de la dernière période des transferts. Alors qu’Alexi Balès a pris la direction de La Rochelle, que Luke Hamilton s’est envolé pour Leicester, que le capitaine Lionel Mazars s’est rangé et que Jalil Narjissi n’a pas eu la prolongation espérée, le demi d’ouverture sud-africain Burton Francis a finalement décidé de ne pas activer sa clause de départ. Titulaire en puissance en Top 14, l’ancien joueur des Cheetahs est resté fidèle au club lot-et-garonnais malgré la descente en Pro D2, retrouvant ainsi le premier championnat qu’il a découvert en arrivant en France à l’été 2013, avant d’être un des grands artisans de la montée du SUALG en juin 2015, réalisant notamment une phase finale remarquable aussi bien par la précision de son jeu au pied que par ses inspirations ballon en mains, notamment lors de la finale face à Mont-de-Marsan.

Vers un nouveau record personnel

Auteur de 299 points lors de sa première en Pro D2, puis de 296 lors de l’année de la montée, l’ouvreur et buteur du SUALG est parti sur des bases encore plus élevées cette année puisqu’il en a déjà inscrit 185, s’installant solidement à la deuxième place des meilleurs réalisateurs derrière le Columérin Thomas Ramos. Il devrait donc battre son record personnel. Mais cette première place du classement des étoiles Midi Olympique est aussi le reflet de la performance collective des Agenais qui ont su placer leur buteur dans les meilleures dispositions, lui offrant de nombreuses possibilités de mettre en avant ses qualités d’artilleur. C’est en tout cas l’analyse de l’entraîneur agenais Stéphane Prosper : « Un buteur, c’est comme les finisseurs, ils bénéficient avant tout de la performance collective. Ils sont là pour concrétiser le travail de leurs partenaires. Ça fait quatre ans que Burton tient ce rôle à Agen et nous en sommes très contents. » Mais les vingt et une étoiles glanées par l’ouvreur sud-africain en seulement quatorze matchs disputés démontrent toutes les facettes de ce joueur élégant. Stéphane Prosper le reconnaît : « C’est un garçon à l’aise dans la direction du jeu. Plus nous avons le ballon, plus il est convaincant donc ses performances sont aussi liées à celle de l’équipe. En Pro D2, notre conquête et notre possession sont meilleures que la saison dernière. À partir de là, il a cette faculté à réciter la musique, à diriger notre jeu. » Porté vers l’attaque, Burton Francis est le genre de joueur à privilégier les offensives au large, délaissant par moments un jeu au pied d’occupation plus sécurisant. Qu’importe, ses partenaires sont maintenant habitués à évoluer à ses côtés et se sont aussi adaptés à ses prises d’initiatives.

Enfin, cette première place provisoire au classement des étoiles témoigne aussi de sa régularité et de sa capacité à enchaîner les rencontres. Il n’a manqué que cinq matchs de saison régulière depuis son arrivée dans le Lot-et-Garonne. Une statistique assez phénoménale pour Stéphane Prosper : « Il enchaîne les feuilles de matchs depuis qu’il est chez nous, en étant capable d’encaisser les charges de travail sans jamais se blesser. C’est certainement la qualité première d’un joueur de haut niveau. » Et l’entraîneur agenais croise les doigts pour que cela continue lors de la phase retour car la course aux premières places s’annonce captivante et le SUALG aura bien besoin de son maître à jouer.

Nicolas Augot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?