Biarritz : Le bilan à la mi-saison

  • Biarritz : Le bilan à la mi-saison
    Biarritz : Le bilan à la mi-saison
Publié le

Le championnat de Pro D2 fait une pause jusqu’au 5 janvier. L’occasion pour Midi Olympique de faire le point à la moitié du championnat. Treizième épisode avec le bilan de Biarritz, onzième de Pro D2 et qui espère mieux dans la deuxième partie de saison.

Une pluie de blessés, deux défaites à domicile et une petite onzième place. Voilà comment résumer la première moitié de saison du BO, forcément en deçà des attentes des supporters et des dirigeants. Après un début de saison raté l’an dernier, celui de cette année ne fut pas brillant non plus. Trois défaites sur les quatre premiers matchs, et un maigre total de quatre succès sur les dix premières journées. Les biarrots, dont l’effectif avait connu près de 15 arrivées et qui avaient donc besoin de repères, se sont rapidement retrouvés avec une grosse pression sur les épaules qu’ils auraient préféré éviter. Jouant chaque rencontre à domicile avec une épée de Damoclès, les Basques ont eu le malheur de s’incliner face aux deux promus, dans des rencontres au scénario quasi identique, avec à chaque fois un point d’écart. Et comme un malheur ne vient jamais seul, Biarritz voyait son infirmerie se remplir de manière assez précipitée, notamment derrière (Ximun Lucu, Fabien Fortassin, Kylan Hamdaoui, Théo Dachary entre autres venaient s’ajouter à Alex Arrate blessé de longue date). Un véritable casse-tête pour David Darricarrère qui devait alors se reposer sur même socle de joueurs, souvent à bout de force en fin de match.

 

La réaction après Vannes

Dans cette pluie de mauvaises nouvelles, il aura fallu un électrochoc, et la seconde défaite à domicile face à l’autre promu Vannes pour que l’équipe réagisse. Abattus après le revers 22-23 face aux Bretons, on retrouvait un BO revigoré pour ce qui ressemblait « au bloc de la mort » avant la trêve de Noel. Opposés aux cadors du championnat, les rouge et blanc sortaient de ce bloc avec trois succès consécutifs, pour deux défaites honorables. David Roumieu, promu capitaine à la place de Maxime Lucu, pouvait se réjouir de ses joueurs, Biarritz finissait pour la première fois de la saison un bloc avec un ratio positif. Les progrès de l’équipe, souvent masqués par ce « courant alternatif » dixit Frédéric Garcia lorsque ses joueurs alternaient une victoire puis un revers, sont enfin visibles aux yeux de tous : le BO gagne des matchs qu’il perdait un ou deux mois plus tôt dans les derniers instants. Bien que toujours dans le ventre mou du classement avec cette onzième place, les biarrots se sont ressourcés pendant ces fêtes. Pour démarrer l’année 2017, ils devraient pouvoir compter sur le retour de certains blessés et recevront Dax vendredi 6 janvier. Une rencontre importante, pour Biarritz qui s’était lourdement incliné 41-16 à l’aller, et qui voudra commencer l’année avec de bonnes résolutions afin de toujours croire à la qualification pour les phases finales.

 

Par Pablo Ordas

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?