Le Stade Français peut remercier Steyn

  • Le Stade Français peut remercier Steyn
    Le Stade Français peut remercier Steyn
Publié le , mis à jour

Brive n’a pas été récompensé de ses efforts, dans un match où Morné Steyn permet au Stade Français de rester invincible à Jean-Bouin, grâce à une pénalité en toute fin de match. Les Parisiens se replacent dans la course à la qualification et passent devant leur adversaire du jour au classement.

Le match

Il a fallu attendre la 39ème minute et un contre assassin de Benjamin Lapeyre pour ne pas s’endormir durant cette première mi-temps. Les Parisiens avaient pourtant bien commencé cette rencontre avec une action d’essai au bout de deux minutes, sans que les Brivistes n’aient encore touché le ballon. Mais un en-avant met un terme à celle-ci, à quelques mètres de la ligne d’en-but corrézien. C’est donc Morné Steyn qui marque les premiers points de ce match en transformant une pénalité (8ème). Les hommes de Nicolas Godignon ripostent, mais échouent aussi à quelques mètres de la ligne adverse suite à une mauvaise transmission de Namy à destination LeDevedec. Une pénalité de Gaëtan Germain permet aux brivistes de revenir à égalité (3-3, 15ème) dans cette mi-temps morose, où les Brivistes montrent plus d’envie que les Parisiens. Fin de mi-temps cruelle pour les locaux, qui encaissent un essai de 80 mètres après une interception sur une passe en bout de ligne de Morné Steyn. Brive rentre aux vestiaires avec un avantage de sept points (3-10).

La deuxième période n’aura pas été mieux en terme de jeu entre les deux équipes. Le seul éclair aura été l’essai refusé à l’ailier fidjien du Stade Fraçanis,Waisea, suite à une passe au pied de Jonathan Danty (52ème). Les Parisiens s’en remettent donc à la botte de leur stratège Sud-Africain pour réduire l’écart et reviennent à un point des Brivistes à la 64ème minute (9-10). Les attaques locales manquent de vitesse et de spontanéité pour transpercer le rideau briviste. Il faut attendre la 81ème minute et une pénalité en coin des 45 mètres de Morné Steyn pour voir le Stade Français sorti d’une bien mauvaise posture et ainsi conserver son invincibilité à domicile (12-10). Brive pourra regretter son indiscipline en mêlée, qui lui coûtera la victoire au bout d’un match terne. Les Parisiens, eux, passent devant leur adversaire du jour et se replacent dans la course aux phases finales.

L’essai 

Alors que le Stade Français se rapproche de la ligne d’en-but des Brivistes, Benjamin Lapayre intercepte une passe de Morné Steyn dans les cinq mètres. L’ancien toulonnais n’a plus qu’à courir dans l’en-but parisien et ne se fera jamais rattraper et inscrit le seul essai de la rencontre. Brive rentre aux vestiaires avec un avantage de sept points, qui ne seront toutefois pas suffisants pour lui assurer la victoire.

Le joueur : MORNÉ STEYN

Préféré à Jules Plisson à l’ouverture, l’ancien joueur des Bulls, n’aura pas déçu ses entraîneurs de le titulariser. Pour sa troisième titularisation de la saison en championnat, Morné Steyn est le grand acteur de la victoire parisienne avec un 4/5 au pied. Il aura inscrit la totalité des points de son équipe, dans un match morose où son expérience à servi aux Parisiens. Sa pénalité à la 81ème, en coin et des 45 mètres en est la preuve.

 

Les meilleurs 

Au Stade Français : Steyn, Parisse, Bonneval

À Brive : Burotu, LeDevedec, Namy

 

Par Rémi Salvayre

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?