Patrice Collazo : « Grenoble va jouer sa survie.. »

  • Patrice Collazo : « Grenoble va jouer sa survie.. »
    Patrice Collazo : « Grenoble va jouer sa survie.. »
Publié le , mis à jour

Le Stade Rochelais affronte Grenoble ce dimanche et les Maritimes sont d’ores et déjà prêts à accueillir sur leurs terres des grenoblois qui auront certainement soif de victoire.

Pour les fêtes, le Stade Rochelais affronte deux équipes en bas de tableau. La semaine dernière, ils se sont déplacés à Bayonne. Après une première période « apocalyptique » d’après le manager rochelais, Patrice Collazo, les Jaune et Noir ont su reprendre la main sur le match, grâce notamment à un quadruplé de Gabriel Lacroix. Les coéquipiers de l’ancien albigeois sont ainsi rentrés en Charente-Maritime avec un bonus offensif en guise de cadeau de Noël. Mais pour fêter la nouvelle année, autant dire que le scénario risque de ne pas être le même. Si Grenoble pointe à la treizième place avec seulement deux points de plus que Bayonne (18), les coéquipiers de Jonathan Wisniewski vont se déplacer à Marcel Deflandre avec pour seul objectif : oublier l’année 2016. « Grenoble ne veut pas descendre et va commencer à vouloir sauver sa vie. S’imposer à la Rochelle leur permettrait de repartir sur de bons rails. » déclarait ainsi le deuxième ligne rochelais Leandro Cedaro. Alors un seul mot d’ordre pour les hommes de Patrice Collazo : imposer leur jeu.

Les armes pour rivaliser

Le manager Rochelais ainsi que le deuxième ligne italo-argentin, Leandro Cedaro, sont les premiers à reconnaître que cette équipe de Grenoble a beaucoup de qualités. Et particulièrement un homme : Jonathan Wisniewski. Le demi d’ouverture de 31 ans joue très souvent sans pression, et arrive par la même occasion à mettre le ballon où il veut : « C’est un maître à jouer. Il a un jeu au pied précis et à la main c’est un joueur qui anime très bien le jeu. » Déjà au match aller, le 27 août dernier, l’ancien Racingman avait inscrit 14 points sur les 19 de son équipe et avait fait bien du mal au rideau défensif rochelais. Mais Grenoble reste en somme une équipe mobile beaucoup portée sur l’offensif. Une équipe qui aime le jeu et qui va vouloir le prouver encore dimanche à Marcel Deflandre. Si pour les Rochelais, le bilan de mi-saison reste positif, la victoire face au FCG pourrait permettre aux Maritimes de relancer leur deuxième partie de saison de la meilleure manière qui soit.

Par Jessica Fiscal

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?