Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 15e journée

  • Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 15e journée
    Top 14 : ce qu'il faut retenir de la 15e journée
Publié le , mis à jour

Un Toulon - Racing très physique, Toulouse qui fait tomber le leader, et Morné Steyn qui coiffe les Brivistes sur le fil, voici ce qu'il faut retenir de la 15e journée de Top 14.

Le match du week-end : Toulon – Racing

Il y avait de la revanche dans l'air du côté de Mayol et les deux équipes ne se sont vraiment pas fait de cadeaux une semaine après Noël. Le Racing a fait honneur à ses années showbiz en se permettant en blazer de boire une coupe de champagne avant le coup d'envoi et le début des hostilités. Ensuite ? Le match s'est résumé à une épreuve de force où l'engagement physique a pris le pas sur le jeu. Toulon a laissé des plumes dans ce combat de titans perdant en vingt minutes trois joueurs sur blessure. Mais les Varois ont aussi pu compter sur une paire de centres Nonu/ Bastareaud dans une forme ahurissante. De quoi permettre au RCT de tenir le choc face au champion de France en titre venu faire un coup sur la pelouse de Mayol. Et de l'emporter 17-11 au terme d'une très féroce bataille.

 

L'équipe en hausse : Toulouse

À la faveur de son succès sur le leader clermontois (26-20) et de la défaite de l'Union Bordeaux -Bègles sur la pelouse lyonnaise (19-16) la veille, Toulouse a réintégré le Top 6 et compte bien y rester désormais. Les Rouge et Noir sortent la tête du brouillard et ont délivré une prestation assez aboutie face à des Clermontois qui ne se sont pas laissés faire. Avec un Huget qui retrouve de belles sensations, et des dispositions intéressantes dans le jeu, Toulouse amorce son copieux mois de janvier comme il faut.

 

L'équipe en baisse : Bordeaux-Bègles

Mis à l'amende la semaine dernière par Pau sur sa pelouse de Chaban-Delmas, Bordeaux-Bègles est en train de caler et se retrouve désormais septième après sa défaite en terre rhodanienne. L'UBB va jouer un match à Montpellier ce vendredi soir qui pourrait valoir très cher.

 

Le fait du week-end : Morné Steyn, ce sauveur !

Le Stade français peut dire un grand merci à son ouvreur sud-africain. Mais que se serait-il passé si l’arbitre, M. Cardona, n’avait osé siffler la dernière pénalité du match, sur l’ultime mêlée de cette rencontre ultra-tendue ? Paris aurait sinon basculé dans la crise, au moins dans un profond malaise. C'était sans compter sur le canonnier parisien qui n’a pas tremblé sur l’ultime pénalité et redonné espoir aux soldats roses. Apeuré mais toujours vivant, le Stade français peut espérer arracher une place dans les six !

Le XV de la semaine

15 - Pierre Bérard (Castres)

14 - Gabriel Lacroix (La Rochelle)

 

13 - Mathieu Bastareaud (Toulon)

 

12- Robert Ebersohn ( Castres)

11- Louis Dupichot (Pau)

10 - Colin Slade (Pau)

9 - Alexi Balès (La Rochelle)

 

 

8 - Victor Vito (La Rochelle)

7- Talalelei Gray (Toulouse)

6- Deon Fourie (Lyon)

5- Paul Jedrasiak (Clermont)

4- Jason Eaton (La Rochelle)

3- Rabah Slimani (Stade français)

2- Thomas Bianchin (Pau)

1- Cyril Baille (Toulouse)

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?