Pro D2: Reprise délicate pour le SAXV

  • Pro D2: Reprise délicate pour le SAXV
    Pro D2: Reprise délicate pour le SAXV
Publié le , mis à jour

Soyaux-Angoulême se déplace ce vendredi sur le terrain de Béziers

En conférence de presse mercredi, Julien Laïrle le manager général et Rémy Ladauge l’entraîneur des lignes arrières regrettaient le peu de temps qu’ils avaient pour préparer ce match de Béziers. En effet si les vacances ont fait du bien aux corps et aux têtes, les charentais se sont retrouvés lundi matin pour un départ jeudi matin vers l’Hérault. Autant dire que ce n’est pas en trois jours que l’on peut préparer sereinement un tel déplacement. « Préparer trente ou quarante joueurs en trois jours c’est de la magie », déclarait Julien Laïrle. « Ce qui m’inquiète le plus, confiait-il, c’est leur sécurité. Le risque de blessure est accentué car si on a fait un peu de physique lundi, on l’a fait avec les boucliers de protection. Et comme en ce moment on a des soucis de blessés en première ligne, il ne faudrait pas que ça perdure. On fait le dos rond pour nos piliers car le joug est plus en forme que la première ligne ».

Ceci dit, les charentais vont pouvoir s’appuyer sur leur fraîcheur physique après quinze jours de repos. « On est revenu, commentait le capitaine et demi de mêlée Adrien Ayestaran, en ayant fait ce que le staff nous avait demandé. On avait tous un programme individuel à suivre. Et puis tous on a soif de ballon. Alors on va aborder cette rencontre déterminés en remettant le bleu de chauffe ».

Et puis les charentais vont aussi pouvoir s‘appuyer sur leurs valeurs notamment défensives et de discipline. C’est la seconde défense de la poule et l’équipe la moins pénalisée. « C’est notre fonds de commerce, notait Julien Laïrle. On est capable d’encaisser des temps de jeu sans faire de fautes. On doit être en capacité de maintenir ce niveau de jeu ».

Et comme offensivement l’équipe a progressé, ramener un bon résultat de Béziers serait non seulement de belles étrennes mais un grand pas de fait en vue du maintien. Car ensuite les angoumoisins recevront deux mal classés à savoir Albi, et Biarritz. Ce mois de janvier pourrait donc bien être décisif à condition comme le souligne le manager général « que les joueurs soient bien revenus de vacances ».

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?