Aurillac s'offre Agen

  • Aurillac s'offre Agen
    Aurillac s'offre Agen
Publié le , mis à jour

Dans un duel au sommet où le quatrième recevait le co-leader, Aurillac s'est sorti du piège agenais pour aller chercher une victoire porteuse, peut-être, d'espoir.

Aurillac 19 - 16 Agen

Par Jean-Marc Authié

 

Résumé de la rencontre

Les locaux ont plutôt bien démarré la rencontre, en ouvrant la marque par Renaud (6e), avant que le SUA ne mette la main sur le ballon et sur le premier acte. Burton Francis faisait alors valoir son bon jeu d'occupation au pied et mettait systématiquement les Cantaliens sous pression. Aurillac ne pouvait que rendre le ballon, tandis que le SUA tentait d'exploiter toutes les situations. Mais la défense aurillacoise, ainsi que la touche, permettaient aux locaux d'éviter toute sanction. À la 33e, M. Dufort distribuait un carton jaune pour les premières lignes Fournier (Aurillac) et Joly (Agen). Agen prennait la mesure de cette mêlée et gardait l'avantage toujours grâce au pied de Francis (3-6, 34e). Et puis, sur un ballon de relance dans leur quarante mètres, le SUA offrait une galette à Maninoa qui n'en demandait pas tant. Le Samoan filait sur trente mètres pour inscrire un essai sorti de nulle part. Aurillac virait en tête à la pause et Agen pouvait s'en mordre les doigts. Au retour des vestiaires, les Aurillacois semblaient dans de meilleures dispositions. Antoine Renaud mettait à profit les fautes adverse pour donner de l'air à son équipe (16-6, puis 19-9 à l'heure de jeu). Aurillac se montrait plus séduisant, bien qu'encore maladroit, mais Agen ne cèdait rien. Le SUA jouait, tentait, perçait, avancait, mais tombait sur une défense de fer. Les Agenais seront tout de même récompensés par un essai de pénalité à la 73e. Malgré de nouveaux efforts, ils ne parviendront pas à faire plier Aurillac. Jeudi, les joueurs du Stade aurillacois se devaient de gagner. Ils l'ont fait et avec un peu plus de contenu que lors des dernières sorties. Certes, il y a encore du déchet, des approximations, mais Aurillac est toujours dans la course aux phases finales.

 

L'essai de la rencontre - Utu « junior » Maninoa

Un essai venu d'ailleurs. Alors même que les locaux ne jouaient pas et qu'Agen enchaînait les temps de jeu – mais tombait sur une défense de fer – Aurillac se voyait offrir un vrai cadeau tomber du ciel. Les acteurs disputaient la 36e de la rencontre et Agen relançait de ses quarante mètres. Sur ce turn over, Utu Maniano se trouvait à point nommé pour cueillir le ballon avant de filer à Dame. Un essai inespéré qui permettra à Aurillac de prendre les devants et de ne plus les quitter.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?