Montpellier s'est fait peur

  • Montpellier s'est fait peur
    Montpellier s'est fait peur
Publié le , mis à jour

Les Héraultais étaient les plus puissants, mais les Bordelais ont su vendre chèrement leur peau.

Montpellier a gagné ce match assez logiquement puisqu’il a marqué trois essais contre eux. Les hommes de Jake White ont semblé supérieurs sur la plupart des compartiments du jeu. Mais l’UBB a vendu chèrement sa peau en marquant un essai d’entrée de jeu après une longue séquence (que de plaquages manqués côté héraultais). Et en revenant à 21-20 à la 65e.

 

Le fait

Les Montpélliérains ont gagné par leur puissance, sans être forcément les plus créatifs. Ils ont bénéficié de l’indiscipline des Bordelais, qui ont joué par deux fois à quatorze après deux actes d’anti-jeu.

 

Le tournant

Sans doute la possession des Bordelais à la 75e. Ils ont conservé le ballon sur une dizaine temps de jeu près de la ligne sans obtenir de pénalité, ni tenter le drop. A 24-23, ils ont manqué le coche.

 

Le plus beau mouvement

Peut-être l’essai refusé à Vincent Martin après un contre de 80 mètres (mais il avait mis un pied en touche). L’essai de la reprise du même Martin fut assez spectaculaire grâce à la passe chistera décroisée de Spies qui semblait en position de terminer l’action tout seul.

 

L’homme du match

Timoci Nagusa fut particulièrement pénétrant. Deux ou trois percées limpides ont remis son équipe dans le sens de la marche.

 

Les meilleurs

À Montpellier: Nagusa, nadolo, Tomane, Ouedraogo, Willemse, Nariashvili.

À Bordeaux: Lesgougues, Hickey, Chalmers, Spence.

 

 

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?