Brive - Grenoble : Chaud devant !

  • Brive - Grenoble : Chaud devant !
    Brive - Grenoble : Chaud devant !
Publié le , mis à jour

Les stigmates d’un match aller, qui avait accouché d’une énorme bagarre, promettent un retour bouillant. Surtout entre deux packs secoués la semaine dernière.

Bernard Jackman, manager de Grenoble, confesse : « Nous nous montrons régulièrement fragiles alors que nous sommes capables de faire de bonnes mêlées. Mais par intermittence… » L’une d’elles remonte au 11 septembre. sa mêlée avait alors emporté le pack briviste et accouché de la plus impressionnante bagarre générale observée sur un terrain de Top 14 ces dernières années. Trois expulsions, six suspensions et le tour de la toile. Voilà qui a marqué corps et esprits. Impossible à oublier à l’heure des retrouvailles ? Jackman jure le contraire : « Je ne crois pas que ça va peser. Des sanctions sont tombées, l’histoire est terminée. Ce match se gagnera sur le rugby, pas la violence. » 

Pas même une touche de représailles ou de rancœur ? Dur à croire, au moment de trouver des sources de motivation. « Il n’y a quand même pas eu de meurtre, souligne Fabrice Estebanez qui connaît les deux maisons. ça s’est accroché, voilà… On connaît les valeurs de Brive mais ce qui m’inquiète, c’est le talent dont ils disposent et dont on ne parle pas souvent. » Nicolas Godignon embraie le pas: « Pour nous, c’est de l’histoire ancienne. C’est anecdotique et ce ne sera pas au cœur du discours. En faire un match « à la vie, à la mort » n’entre pas dans notre approche. »

Quoi qu’il en soit, l’affrontement s’annonce bouillant devant. D’abord car si le FCG veut s’offrir une dernière chance de rêver, il n’a d’autre choix que de bousculer l’un des paquets d’avants les plus craints du championnat. « Quand tu joues contre Brive, la bataille commence devant, confirme Jackman. Ils ont pu quelquefois être en difficulté mais la mêlée est chez eux un point fort. Ce secteur leur a coûté cher à Paris où ils auraient mérité de gagner mais je n’oublie pas qu’il leur a permis de battre Lyon. J’ai beaucoup de respect pour cette équipe et pour son staff. » Le paradoxe veut en effet que, rarement dominée dans l’épreuve de force, la mêlée corrézienne -une semaine après avoir pulvérisé celle du Lou- ait coincé en fin de match au Stade français, provoquant le revers du CABCL. Réaction attendue? « Pas de revanche, affirme Godignon. Je souhaite davantage de constance et de consistance. Après une très bonne première mi-temps, nous avons été moins performants en deuxième. Mais c’est un secteur fort depuis le début de saison. »

 

La guerre en mêlée

Et le retour de Karlen Asieshvili à gauche devrait sécuriser l’édifice noir et blanc. D’autant qu’en face, le FCG reste aussi sur une prestation décevante à La Rochelle dans ce domaine. Précipitant sa chute… « Ce match a été à l’image de notre saison, regrette Jackman. On a une opportunité de marquer, on prend une pénalité sur la mêlée. Puis on défend bien, on les force à la faute et on perd le ballon en mêlée. Normalement, quand une équipe défend bien, elle ressort de son camp. Nous, on doit défendre de nouveau… » Ce qui a obligé le technicien irlandais à un coaching spectaculaire juste avant la mi-temps, en changeant toute sa première ligne. Ce qui ne fut, évidemment, pas du goût des intéressés… « L’arbitre nous avait avertis et pénalisés déjà trois fois, se justifie-t-il. Si je n’avais pas effectué ce changement, il y aurait probablement eu essai de pénalité et carton jaune. Or, sur le coup, les Rochelais n’ont pas marqué… Certes, c’était dur pour les joueurs d’autant que l’arbitre n’avait averti qu’Alexandre Dardet et que la liaison d’Atonio laissait à désirer mais le meilleur moyen de lui montrer que nous voulions modifier quelque chose était de remplacer toute la première ligne. Nous en avons discuté avec les joueurs et ils ont bien compris. » Jusqu’à apporter une réponse explosive samedi à Amédée-Domenech? Chaud devant !

Par Jérémy FADAT et Nicolas ZANARDI

 

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?