Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 16ème journée

  • Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 16ème journée
    Top 14 : Ce qu'il faut retenir de la 16ème journée
Publié le , mis à jour

La Rochelle à la lutte avec Clermont pour la première place, Toulouse qui fait tomber le Stade français à Jean-Bouin ou encore Pau-Lyon reporté en raison de la pelouse gelée, voici ce qu’il faut retenir de la 16e journée de Top 14.

Le match du week-end : Stade Français – Stade Toulousain

Le match entre la Capitale et le Capitole a tourné en faveur du deuxième. Au terme d’un match âpre et tendu ramenant aux plus belles heures de cette affiche de prestige du courant des années 2000, ce sont les Toulousains qui l’ont emporté 15-18. Dans le sillage d’un Yoann Huget auteur d’un doublé, qui retrouve la forme et ses jambes, les Rouge et Noir ont su forcer la décision dans les dix dernières minutes pour obtenir une deuxième victoire à l’extérieur cette saison. Toulouse grappille deux places au classement à la faveur des défaites toulonnaise et castraise. De quoi se donner du baume au cœur avant le match décisif de ce week-end en Coupe d’Europe sur la pelouse des Wasps.

 

L’équipe en hausse : La Rochelle

Plus rien ne les arrête... Chaque semaine, c’est le même tube, et le disque ne se raye pas pour l’instant. La Rochelle a une nouvelle fois montré qu’ils serait très difficile de venir contrarier les Maritimes à domicile. Castres, venu pour prendre sa revanche du match aller a tenu une mi-temps avant de céder face aux coups de boutoir rochelais emmenés par un Vito quatre étoiles et un Atonio en forme internationale. La Rochelle, solide deuxième de Top 14 ne peut vraiment plus se cacher.

 

 

 

L’équipe en baisse : Toulon

Certes Toulon est toujours dans le Top 6, bien installé à la cinquième place, mais les Varois qui avaient fait tourné pour l’occasion n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les Clermontois, sûrs de leur rugby. Tout le contraire de Toulonnais, sans idées et limités dans leur jeu. Dominés comme jamais en mêlée fermée, les Rouge et Noir ont de plus dû perdre Vincent Clerc et Pierre Bernard sur blessures. Sale soirée en Auvergne. Dans le camp varois, le retour de la Coupe d’Europe ne s’est pas préparé de la meilleure des manières.

 

 

Le fait du week-end : Pau-Lyon reporté à cause du gel de la pelouse

Palois et Lyonnais ont eu une bien mauvaise surprise 45 min avant le coup d’envoi de la rencontre prévue samedi à 18h30. La vague de froid qui frappe tout l’Hexagone a mis à rude épreuve la pelouse du Hameau et Mathieu Raynal a du en présence des présidents de chaque club et d’un expert diligenté par la LNR de décider du report de la rencontre. Une sage décision qui coûtera tout de même 50 000 euros au club béarnais.

Le XV de la semaine

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?