Montpellier ridiculisé !

  • Montpellier ridiculisé !
    Montpellier ridiculisé !
Publié le , mis à jour

Le MHR quitte la scène européenne par la (toute) petite porte, en encaissant sa plus large défaite de la saison. Surclassés par des Irlandais en feu, les Héraultais, réduits à quatorze pendant cinquante-trois minutes (rouge de Steyn, 27e), ont totalement explosé en défense face au rythme fou imprégné par les Irlandais. Impressionnant offensivement, le Leinster assure sa première place et se qualifie donc pour les quarts de finale. Un prétendant au titre européen s’est affirmé ce soir.

Leinster 57-3 Montpellier

Par Julien Louis

 

Résumé de la rencontre

Quelle humiliation et quel festival de plaquages ratés des Héraultais! Totalement dépassés par la démonstration offensive du Leinster, les fantômes blancs ont encaissé huit essais en Irlande. Pris de vitesse et battus sur l’affrontement physique, les partenaires du capitaine Qera n’ont jamais existé dans cette rencontre à sens unique. En revanche, quel plaisir de voir cette formation irlandaise relancer tous les ballons de ses 22 mètres en prenant un maximum de risques, variant parfois son jeu et utilisant à la perfection le jeu au pied en attaque. Le MHR, qui recevait déjà une leçon de rugby à quinze contre quinze, en voyant les attaquants bleus franchir aux quatre coins du terrain, a ensuite totalement explosé en infériorité numérique. Même en mêlée, les Cistes prenaient la "marée". Montpellier quitte donc la Champions Cup par la petite porte et les Irlandais assurent eux leur première place ainsi que leur billet pour les quarts de finale.

 

L’essai de la rencontre

Le magicien Nacewa fait son show et Conan conclut l’action ! Tout démarre d’une énième relance à la main du Leinster et de la troisième faute défensive de Timoci Nagusa. Le Fidjien, encore trompé par un leurre irlandais, monte en pointe sur l’avant-dernier attaquant, Conan, et libère ainsi Nacewa le long de la touche. Servi sur un pas par son flanker, l’arrière tape un petit par-dessus, avant de récupérer le ballon devant Michel suite à un rebond heureux. A son intérieur, Nacewa retrouve alors Conan, qui avait suivi au soutien. Le numéro six irlandais n’a plus qu’à accélérer pour aller à l’essai. Quelle séquence de grande classe du Leinster.

 

Le tournant de la rencontre

Le carton rouge de François Steyn a fait définitivement basculer une rencontre déjà outrageusement dominée par le Leinster. Une sanction sévère au premier coup d’œil, qui peut s’expliquer par la dangerosité de la manchette que le Sud-Africain a porté au niveau du cou du demi d'ouverture irlandais. Mais surtout, une question reste entière : pourquoi Steyn a-t-il bondi subitement de sa ligne défensive, si ce n’est pour se “payer” Sexton, un habitué des commotions cérébrales ? Un manque de lucidité flagrant de la part de l’ouvreur montpelliérain, à l’image du carton rouge reçu par Willemse à Castres (trois rouges en Champions Cup cette saison), que le MHR a encore payé au prix fort.

 

L’homme du match - Jack Conan, le barbare technicien

Auteur d’un triplé, d’une passe décisive face à Montpellier (pour Byrne, sur le troisième essai) et d’une échappée solitaire de quarante mètres, le troisième ligne international irlandais a livré une prestation majuscule. Précieux en défense, il s’est surtout fait remarquer grâce à sa capacité de déplacement phénoménale, qui lui a permis d’être constamment présent au soutien offensif. Sur sa seconde réalisation, Conan échappe à un plaquage raté de Battut avant d’emporter un Tomane démissionnaire dans l’en-but. A noter également le match exceptionnel de Luke McGrath, auteur d’un essai et d’une excellente performance dans l’animation.

 

Les meilleurs

Conan, McGrath, Nacewa, Byrne, Ringrose, O'Loughlin, Heaslip, Tracy; White, Immelman

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?