Pays de Galles: Warburton va perdre le capitanat

  • Pays de Galles: Warburton va perdre le capitanat
    Pays de Galles: Warburton va perdre le capitanat
Publié le , mis à jour

Le « monument » Alun Wyn Jones devrait conduire les Gallois lors du prochain tournoi. Il va succéder à son cadet, Sam Warburton, qui occupait ces fonctions depuis six ans.

L’entraîneur intérimaire du pays de Galles, Rob Howley va prendre une décision forte. Il va nommer un nouveau capitaine pour le Tournoi 2017 . Il devrait confier les galons au « monumental » deuxième ligne Alun Wyn Jones, 31 ans, et 105 sélections, plus six avec les Lions. Vu la carrière et le charisme d’AWJ, le choix n’a rien d’une surprise. Mais l’événement, c’est que cette décision signifie que Sam Warburton (70 sélections) ne commandera plus les Diables rouges après six ans de mandat. C’est la fin d’un cycle car le troisième ligne côté ouvert Warburton avait été nommé à l’âge de 22 ans, en juin 2011, et devint dans la foulée le plus jeune capitaine à mener le pays de Galles à une Coupe du monde (mais il n’est pas le plus jeune capitaine de l’histoire car Gareth Edwards le fut à 20 ans en 1968). Sam Warburton conduisit son pays au grand chelem 2012 et à la victoire dans le Tournoi 2013. Dans la foulée, il fut même choisi pour commander les Lions en tournée en Australie. Il ne joua pas le troisième test, blessé, il laissa ses fonctions à… Alun Wyn Jones. En 2015, il était toujours le leader gallois pour le Mondial. On l’imaginait presque capitaine ad vitam aeternam. Depuis deux ans à peu près, on sentait Warburton un peu en danger, déjà parce que sportivement, il était talonné par l’excellent Justin Tipuric (Ospreys), il l’est aussi depuis peu par Thomas Young, le joueur des Wasps (fils de l’entraîneur Daï Young).

Quid des Lions ?

Puis il fut souvent handicapé par des pépins physiques ces derniers temps. Il manqua par exemple deux tests automnaux contre l’Australie et l’Afrique du Sud à cause d’une blessure au cou. Howley avait alors désigné le pilier vétéran Gethin Jenkins comme capitaine (Alun Wyn Jones était aussi absent) pour toute la série. À Cardiff aussi, Sam Warburton avait perdu ses galons au profit du même Gethin Jenkins. Sam Warburton va donc réapprendre à devenir un joueur lambda, on l’imagine prendre cette - relative - mésaventure avec sa classe habituelle. C’est aussi la rançon de ceux qui ont connu la réussite très jeune.

Mais du coup, cette information relance le débat sur le capitaine des Lions. « J’ai plus de chance de ne pas être nommé que de l’être, même si c’était moi le capitaine en 2013. Mais il y a maintenant tellement de matchs dans les îles Britanniques que le passé ne compte plus. Il faut regagner sa place à chaque fois », a déclaré Warburton. La cote d’Alun Wyn-Jones a donc remonté pour les Lions, les observateurs annoncent deux autres prétendants : le talonneur irlandais Rory Best et son homologue anglais Dylan Hartley, mais les frasques de ce dernier jouent clairement contre lui. Samedi dernier, Brian O’Driscoll a déclaré : « Alun Wyn Jones est le favori vu ses états de service imposants, dans mon esprit au vu des événements récents, seuls deux noms se détachent : lui et Best. » Venant d’un ancien capitaine (2005) et quadruple participant, c’est une indication.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?