Bordeaux fait le gros dos

  • Bordeaux fait le gros dos
    Bordeaux fait le gros dos
Publié le , mis à jour

Les Bordelais sont dans une mauvaise passe au niveau des résultats. Ils savent qu’il leur faut faire le gros dos, même si le calendrier tombe particulièrement mal.

L’UBB souffre, d’abord du calendrier. La défaite terrible face à Pau et les hasards de la programmation fait que les Bordelais pourraient très bien vivre une série de six voire sept défaites à la suite. Et oui, car les Bordelais se sont déplacés deux fois consécutivement (Lyon et Montpellier) et doivent jouer deux fois en trois semaines contre un Clermont qui marche sur l’eau. « Oui nous souffrons, bien sûr que nous souffrons, dirigeants, entraîneurs et joueurs, » confiait Laurent Marti. Celui-ci se focalisait bien sûr sur le match contre Pau qu’il a revisionné avec le recul nécessaire : « Nous avons globalemnt dominé mais il a suffi de trois coups de pied ratés et voilà. C’est le genre de matchs que nous aurions oublié deux jours plus tard, si nous l’avions gagné.» Ainsi s’exprimait Laurent Marti. Il est vrai que son équipe a quelques excuses à faire valoir, pas mal de blessés : « Oui, je sais tout le monde en a. Nous n’allons pas pleurer mais quand même, je ne peux pas ne pas voir qu’il nous manque des joueurs-clé et pour une longue durée. Je citerais, Jandre Marais, Metuisela Talebula et le méconnu Peter Saili. Lui, quand les matchs sont serrés, il nus apporte vraiment un plus par ses percussions. Mais je me dis que ce match de Coupe d’Europe peut nous porter chance, les matchs européens nous ont souvent relancés dans le passé. » poursuivait le président. Les Bordelais pansent leurs plaies en se disant que le match de Montpellier fut de qualité malgré la défaite. Ils l’ont sans doute revisionné en observant ce qui a marché (un certain allant offensif) et ce qui a moins marché, une sérenité dans les moments-clé et peut-être un manque de force et de précision dans le jeu au pied de déplacement ; sans compter un certain déficit de puissance mais face à la machine montpelliéraine, c’est le lot de bien des équipes. A priori, Marco Tauleigne retrouvera le groupe dimanche, il pourrait apporter son talent et son enthousiasme qui nous est apparu clairement mercredi à l’entraînement.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?