Lepage a tourné la page

  • Lepage a tourné la page
    Lepage a tourné la page
Publié le , mis à jour

Sans club depuis le dépôt de bilan de Saint-Nazaire, il veut rebondir dans les Charentes, à Cognac. Avec une envie intacte.

On démarre la saison avec de belles perspectives, le club a un beau projet qui semble pérenne et, soudain, tout s’écroule. Comme Lille ou Chalon-sur-Saône avant lui, Saint-Nazaire n’a pas pu suivre la cadence infernale de la poule élite de Fédérale 1 et a été contraint de déposer le bilan, très tôt dans la saison, laissant ses joueurs à leur triste sort de chômeurs du rugby. Beaucoup, désabusés, errent toujours sur le marché du travail. « Certains arrêtent même le rugby, précise Théo Lepage, des regrets dans la voix. Et dieu sait que, pourtant, il y a de superbes joueurs de rugby parmi eux… » D’autres, plus chanceux, ont pu rebondir rapidement. C’est le cas de Théo Lepage (25 ans, 1,85 m, 106 kg), qui viendra compléter les rangs de Cognac. Ce troisième ligne puissant et athlétique apportera une force de perforation très appréciable pour les Charentais, actuels deuxièmes de la poule 3 de Fédérale 1 Jean-Prat. Né à Aix-les-Bains (Savoie), formé à Grenoble jusqu’aux rangs espoirs, le joueur s’entraîne avec l’équipe première depuis le début de l’année et il sera une des attractions du match de reprise, prévu contre Langon samedi.

Il pourra apporter sa belle expérience, qu’il s’est forgée en pratiquant le basket, la boxe et l’athlétisme, un sport découvert à l’occasion d’un voyage d’un an aux États-Unis, où le rugby n’était pas très présent ! L’homme a même eu la chance de porter les couleurs de l’équipe de France à VII à l’occasion de sélections avec les Universitaires. Un beau pedigree, donc, pour ce joueur qui affiche de belles prédispositions et qui pourrait être une très bonne pioche pour l’USC. « Je suis très content d’avoir pu rejoindre Cognac. J’espère sincèrement aller le plus loin possible avec ce club. J’ai été séduit par le projet de jeu prôné par Esteban Devich (ancien entraîneur de Vannes arrivé à Cognac à l’été 2015, N.D.L.R.). »

Bien intégré

La deuxième partie de saison des Cognacais promet d’être passionnante avec une place de qualifiable à tenir. Premier écueil officiel en déplacement à Tulle dimanche prochain à 15 heures. D’ici là, le néo-arrivant aura eu l’occasion de porter ce maillot une première fois et de valider ainsi son intégration au sein du collectif charentais. Le cauchemar nazairien est bien terminé pour le troisième ligne centre qui va enfin pouvoir à nouveau se concentrer sur le rugby avec ses nouveaux coéquipiers. S’il n’oubliera pas de sitôt le club de Saint-Nazaire et ses 107 ans d’histoire « partis en fumée », Théo Lepage a tourné la page et les plus belles de sa jeune carrière restent à écrire.

Par David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?